Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

11-12 août 1981

France. Mesures en faveur des immigrés

Le 11, une circulaire interministérielle précise les conditions d'une « régularisation exceptionnelle » de la situation des travailleurs immigrés clandestins. À partir du 31 août, et jusqu'à la fin de l'année, trois cent mille travailleurs environ, arrivés en France avant le 1er janvier 1981 et justifiant d'un emploi stable, pourront bénéficier de cette mesure. Cette décision entre dans un ensemble de projets à l'étude destinés à améliorer le sort des immigrés.

Le 12, François Autain, secrétaire d'État auprès du ministère de la Solidarité nationale, précise que les immigrés ne voteront pas aux élections municipales de 1983, l'opinion publique n'étant « pas préparée à une telle réforme », qui constitue un objectif « à très long terme ». Cette déclaration met ainsi fin à la polémique ouverte par les propos de Claude Cheysson, le 9 à Alger, évoquant la possibilité d'accorder ce droit aux résidents étrangers.

— Universalis

Événements précédents