10 novembre 2021Thaïlande. Mise en cause des détracteurs de la loi punissant le crime de lèse-majesté.

 

La Cour constitutionnelle juge que les demandes de réforme de l’institution royale, et notamment de suppression de la loi punissant le crime de lèse-majesté, énoncées en août 2020 par les jeunes et les étudiants contestataires, constituent une tentative de renversement de la monarchie. Cette décision vise particulièrement l’avocat Anon Nampa et les étudiants Panusaya Sithijirawattanakul et Panupong Jadnok. Des dizaines de personnes font l’objet de poursuites pour lèse-majesté. L’opposition à cette loi est menée par le parti Move Forward Party (social-démocrate). Fin octobre, alors qu’une manifestation contre la loi avait rassemblé des milliers de personnes dans la capitale, le parti Pheu Thai lié à l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, qui est majoritaire au Parlement, avait indiqué son intention de débattre de l’usage de la loi punissant le crime de lèse-majesté.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10 novembre 2021 - Thaïlande. Mise en cause des détracteurs de la loi punissant le crime de lèse-majesté. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-novembre-2021-mise-en-cause-des-detracteurs-de-la-loi-punissant-le-crime-de-lese-majeste/