Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

10 novembre 2021

Thaïlande. Mise en cause des détracteurs de la loi punissant le crime de lèse-majesté

La Cour constitutionnelle juge que les demandes de réforme de l’institution royale, et notamment de suppression de la loi punissant le crime de lèse-majesté, énoncées en août 2020 par les jeunes et les étudiants contestataires, constituent une tentative de renversement de la monarchie. Cette décision vise particulièrement l’avocat Anon Nampa et les étudiants Panusaya Sithijirawattanakul et Panupong Jadnok. Des dizaines de personnes font l’objet de poursuites pour lèse-majesté. L’opposition à cette loi est menée par le parti Move Forward Party (social-démocrate). Fin octobre, alors qu’une manifestation contre la loi avait rassemblé des milliers de personnes dans la capitale, le parti Pheu Thai lié à l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, qui est majoritaire au Parlement, avait indiqué son intention de débattre de l’usage de la loi punissant le crime de lèse-majesté.

— Universalis

Événements précédents

  • 30 novembre 2020 Thaïlande. Retour de l’application de l’article punissant le crime de lèse-majesté.

    La police poursuit cinq opposants sous le motif de crime de lèse-majesté, pour avoir organisé des manifestations. Depuis juillet, un mouvement de contestation réclame la démission du gouvernement, ainsi que des réformes du système monarchique. Particulièrement sévère, l’article 112 du code pénal punit...

  • 14-26 octobre 2020 Thaïlande. Poursuite des manifestations malgré l’état d’urgence

    Le 14, le convoi transportant la reine Suthida est momentanément bloqué par les manifestants dans les rues de Bangkok.

    Le 15, le gouvernement annonce l’instauration d’un état d’urgence renforcé. Les rassemblements de plus de quatre personnes sont interdits. Les étudiants demandent depuis juillet la...

  • 20 septembre 2020 Thaïlande. Pose symbolique d’une plaque commémorative devant le palais royal

    Les étudiants qui manifestent depuis juillet contre le régime monarchique scellent dans le sol devant le palais royal, à Bangkok, une plaque portant l’inscription : « Ce pays appartient au peuple et non au roi. » Celle-ci est la réplique d’une plaque posée en 1936 pour commémorer un coup d’État antiroyaliste...

  • 3-16 août 2020 Thaïlande. Poursuite du mouvement de contestation étudiant

    Le 3, lors d’une manifestation des étudiants contre le gouvernement de Prayuth Chan-o-cha, l’avocat Anon Nampa évoque pour la première fois une nécessaire réforme de la monarchie, illustrant le tournant antimonarchique du mouvement de contestation qui secoue le pays depuis juillet.

    Le 10, lors...

  • 18 juillet 2020 Thaïlande. Mouvement de contestation des étudiants

    Des milliers d’étudiants manifestent pacifiquement à Bangkok et dans d’autres villes du pays contre le régime et en faveur de la démocratie. Ils exigent la démission du gouvernement, la dissolution de l’Assemblée nationale et la rédaction d’une nouvelle Constitution, et s’en prennent à la monarchie....

  • 21 février 2020 Thaïlande. Dissolution de l’Anakot Mai

    La Cour constitutionnelle dissout l’Anakot Mai (le Parti du nouvel avenir), l’une des principales formations de l’opposition prodémocratie, considérant comme illégal le prêt que lui a octroyé son chef, l’homme d’affaires Thanathorn Juangroongruangkit, avant les élections législatives de mars 2019. L’Anakot...

  • 11-14 décembre 2019 Thaïlande. Menaces sur un parti d’opposition

    Le 11, la Commission électorale recommande la dissolution de l’Anakot Mai (le Parti du nouvel avenir), créé en mars 2018 par Thanathorn Juangroongruangkit, qui est arrivé en troisième position lors des élections législatives de mars. Elle invoque l’existence d’un prêt octroyé au parti par son chef, que...

  • 20-26 novembre 2019 Japon - Vatican - Thaïlande. Visite du pape François en Asie

    Du 20 au 22, le pape François se rend en Thaïlande où il dénonce notamment « toute forme d’exploitation, d’esclavage et d’abus » dirigée contre les femmes et les enfants « exposés à la prostitution et à la traite ». Dans ce pays à la population très majoritairement bouddhiste, il vante également la « culture...

  • 4-6 mai 2019 Thaïlande. Couronnement du roi Rama X

    Du 4 au 6 se déroulent les cérémonies du couronnement de Maha Vajiralongkorn qui règne sous le nom de Rama X. Le fils de Bhumibol Adulyadej – mort en octobre 2016 – avait été proclamé roi en décembre de la même année, mais n’avait pas encore été couronné. En janvier 2017, il avait exigé des modifications...

  • 7-27 mars 2019 Thaïlande. Élections législatives

    Le 7, la Cour constitutionnelle ordonne la dissolution du parti Thai Raksa Chart pour « acte hostile à la monarchie » et interdit à ses responsables de créer un parti politique pendant dix ans. Cette formation proche des anciens Premiers ministres Thaksin et Yingluck Shinawatra, qui vivent en exil, avait...