Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

7-27 mars 2019

Thaïlande. Élections législatives

Le 7, la Cour constitutionnelle ordonne la dissolution du parti Thai Raksa Chart pour « acte hostile à la monarchie » et interdit à ses responsables de créer un parti politique pendant dix ans. Cette formation proche des anciens Premiers ministres Thaksin et Yingluck Shinawatra, qui vivent en exil, avait présenté, en février, la candidature de la princesse Ubolratana, sœur du roi Maha Vajiralongkorn, au poste de Premier ministre, en vue des élections législatives.

Le 24 se déroule le premier scrutin législatif depuis le coup d’État, en mai 2014, du chef de l’armée, le général Prayut Chan-o-cha. La junte avait dissous le Parlement et nommé pour le remplacer un Conseil national pour la paix et le maintien de l’ordre qui avait élu Prayut Chan-o-cha Premier ministre. Le parti de ce dernier, Palang Pracharat, arrive en tête avec 23,7 p. 100 des suffrages et 115 sièges sur 500. Le Pheu Thai, dernier avatar des partis de Thaksin et Yingluck Shinawatra et principale formation de l’opposition, enregistre un fort recul avec 22,2 p. 100 des voix et 136 élus. Le nouveau Parti du nouvel avenir de Thanathorn Juangroongruangkit, qui représente les jeunes et les classes urbaines, obtient 17,7 p. 100 suffrages et 81 députés. Le Parti démocrate de l’ancien Premier ministre Abhisit Vejjajiva subit un grave revers avec 11,2 p.100 des voix et 51 sièges. Le nouveau Parti de la fierté thaïe d’Anuthin Charnvirakul obtient 10,5 p. 100 des suffrages et 51 élus. Le taux de participation est de 74,7 p. 100.

Le 27, le Pheu Thai et six autres partis d’opposition annoncent la formation d’une coalition parlementaire regroupant deux cent cinquante-cinq députés. Toutefois, la Constitution approuvée par référendum en août 2016 prévoit la désignation des deux cent cinquante sénateurs par un comité nommé par la junte et l’élection du Premier ministre par les deux chambres du Parlement réunies.

— Universalis

Événements précédents

  • 8-9 février 2019 Thaïlande. Candidature de la sœur du roi aux élections législatives

    Le 8, le parti Thai Raksa Chart, une formation hostile à la junte au pouvoir et proche des anciens Premiers ministres Thaksin et Yingluck Shinawatra, en exil, présente la candidature de la princesse Ubolratana, sœur du roi Maha Vajiralongkorn, au poste de Premier ministre, dans la perspective des élections...

  • 13 octobre 2016 Thaïlande. Mort du roi Bhumibol

    La mort de Bhumibol Adulyadej, roi depuis 1946 sous le nom de Rama IX, ouvre une période d’incertitude dans un pays en proie à une crise politique et sociale. Depuis dix ans, deux Premiers ministres ont été écartés par l’armée : Thaksin Shinawatra en septembre 2006 et sa sœur Yingluck Shinawatra en mai...

  • 7-12 août 2016 Thaïlande. Adoption de la nouvelle Constitution

    Le 7, la nouvelle Constitution soumise à référendum par la junte militaire qui a pris le pouvoir en mai 2014 est approuvée par 61,4 p. 100 des votants. Le taux de participation est de 58 p. 100. Le texte prévoit la nomination des sénateurs par la junte – certains étaient jusque-là élus – et l’instauration...

  • 17 août 2015 Thaïlande. Attentat meurtrier à Bangkok

    Un attentat à la bombe perpétré devant le sanctuaire hindou d’Erawan, à Bangkok, fait au moins vingt morts, dont quatorze touristes étrangers, pour la plupart chinois. Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier jamais commis dans le pays. Le 1er septembre, la police annoncera l’arrestation...

  • 1er avril 2015 Thaïlande. Légalisation du pouvoir de la junte militaire

    Un décret royal lève la loi martiale en vigueur depuis le putsch qui a renversé le régime de Yingluck Shinawatra en mai 2014. Il légalise le pouvoir de la junte dirigée par Prayuth Chan-ocha en édictant un article constitutionnel qui accorde de fait les pleins pouvoirs au Conseil national pour la paix...

  • 7-30 mai 2014 Thaïlande. Coup d'État militaire

    Le 7, la Cour constitutionnelle destitue le Premier ministre Yingluck Shinawatra pour « abus de pouvoir ». Elle juge illégitime le limogeage – invalidé depuis lors – du chef du Conseil de sécurité nationale Thawil Pliensri, remplacé en septembre 2011 par un proche du Premier ministre. Yingluck Shinawatra...

  • 21 mars 2014 Thaïlande. Invalidation des élections législatives

    Alors que le mouvement de contestation visant le Premier ministre Yingluck Shinawatra se calme, la Cour constitutionnelle invalide les élections législatives de février dont le déroulement a été empêché dans certaines circonscriptions. L'opposition avait appelé au boycottage du scrutin.

  • 2-28 février 2014 Thaïlande. Élections législatives et fin du blocage de Bangkok

    Le 2, les opposants au Premier ministre Yingluck Shinawatra, qui manifestent depuis plus de deux mois pour obtenir sa démission, troublent le déroulement des élections législatives anticipées, organisées à la suite de la dissolution du Parlement en décembre 2013. Le Parti démocrate, principale formation...

  • 1er-21 décembre 2013 Thaïlande. Dissolution du Parlement

    Le 1er, le chef de l'opposition Suthep Thaugsuban somme le Premier ministre Yingluck Shinawatra de « remettre le pouvoir au peuple » sous deux jours. Les opposants au Premier ministre et à son frère, l'ancien chef du gouvernement exilé Thaksin Shinawatra, manifestent dans la capitale et occupent plusieurs...

  • 1er-25 novembre 2013 Thaïlande. Manifestations de l'opposition

    Le 1er, le vote par la Chambre des députés d'une loi d'amnistie pouvant bénéficier à l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra provoque une mobilisation de l'opposition au gouvernement de Yingluck Shinawatra, la sœur de ce dernier. Renversé par l'armée en septembre 2006 et exilé à Dubaï, Thaksin Shinawatra...