Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

10 janvier 1995

France. La Mosquée de Paris interlocuteur officiel de l'État

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, remet à Charles Pasqua, ministre de l'Intérieur et des Cultes, une Charte du culte musulman en France rédigée par le Conseil représentatif des musulmans de France, une nouvelle instance qu'il préside. Le texte appelle les fidèles à « assurer la défense de leurs valeurs dans le cadre des lois républicaines » et à « se démarquer de tout extrémisme ». Le gouvernement reconnaît ainsi le rôle de la Grande Mosquée dans l'organisation de l'islam français et confère au Conseil le statut d'interlocuteur officiel de l'État. La légitimité du Conseil et de sa charte est toutefois contestée par certaines autres fédérations de musulmans français – notamment par l'Union des organisations islamiques de France et par la Fédération nationale des musulmans de France – qui dénoncent les liens de la Mosquée de Paris avec le régime algérien.

— Universalis

Événements précédents