Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

8-18 janvier 1995

France. Philippe de Villiers, Antoine Waechter et Édouard Balladur candidats à l'élection présidentielle

Le 8, Philippe de Villiers, ancien député (P.R.) de Vendée, député européen et fondateur du Mouvement pour la France, annonce sa candidature à l'élection présidentielle prévue pour avril-mai. Il se pose en défenseur de la « souveraineté » du pays, de la liberté de « la France au travail » ainsi que de l'« honnêteté » et de la « sécurité publique ». Le délégué général du Front national (extrême droite), Bruno Mégret, accuse le programme de Philippe de Villiers d'être « intégralement repris de celui de M. Le Pen », candidat lui aussi.

Le 8 également, Antoine Waechter, ancien porte-parole des Verts et président du Mouvement écologiste indépendant, annonce sa candidature à l'élection présidentielle. Dominique Voynet, porte-parole des Verts, et Brice Lalonde, président de Génération écologie, s'étaient portés candidats en octobre 1994. Antoine Waechter se présente en candidat de l'« écologie indépendante ».

Le 18, dans une allocution télévisée, le Premier ministre, Édouard Balladur (R.P.R.), annonce à son tour officiellement sa candidature. Déterminé par « la nécessité du rassemblement le plus large possible des Français », Édouard Balladur déclare qu'il n'est pas « le candidat d'un parti » – les dirigeants du R.P.R. ont décidé, le 11, alors que Jacques Chirac avait annoncé sa propre candidature en novembre 1994, de ne privilégier aucun des deux candidats de leur formation. Une partie – minoritaire – du R.P.R. et la plupart des composantes de l'U.D.F. soutiennent le Premier ministre.

— Universalis

Événements précédents