ZOONOSES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Prophylaxie

Préoccupation constante des grands organismes internationaux (Office international des épizooties, Organisation mondiale de la santé, Food and Agriculture Organization), la prophylaxie des zoonoses comprend trois aspects différents.

La protection directe de l'homme concerne surtout les maladies professionnelles, en milieu rural et industriel et au laboratoire. Elle consiste dans le respect de précautions sanitaires (port de vêtements spéciaux, de gants, de lunettes, de dispositifs atmosphériques de sécurité, désinfection, désinsectisation, dératisation, assainissement général) et dans la vaccination spécifique, soit incluse dans un cadre général (antituberculeuse, antiamarile, antipestique, antityphique), soit particulière (anticharbonneuse, antitularémique, antibrucellique, antiarbovirale, antirabique).

Si le traitement de l'homme, le plus précoce et le plus efficace possible, est indispensable dans tous les cas, celui des animaux contaminants doit, à l'inverse, être banni de toute prophylaxie. Il importe, en effet, de dénoncer le danger pour l'homme du traitement de la zoonose chez l'animal et d'interdire inconditionnellement toute thérapeutique qui risque de convertir l'animal cliniquement malade en porteur et excréteur dissimulé de germes antibiorésistants.

C'est donc essentiellement sur la prophylaxie chez l'animal que doit porter la lutte contre les zoonoses. Surtout quand la maladie représente à la fois un fléau économique et une zoonose majeure (brucellose, tuberculose), la prophylaxie vise l'éradication de la maladie animale par abattage et suppression définitive des malades et des porteurs contaminés. La vaccination d'appoint n'est tolérable qu'en pays très infecté, où l'éradication est impossible dans l'immédiat, et dans la mesure où les répercussions sérologiques ou allergiques ne sont pas incompatibles avec le dépistage de l'infection animale. Aussi le B.C.G. a-t-il été interdit dans la prophylaxie de la tuberculose bovine et la vaccination antibrucellique s [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ZOONOSES  » est également traité dans :

ARBOVIRUS

  • Écrit par 
  • Claude HANNOUN, 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 865 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pouvoir pathogène »  : […] Les maladies provoquées chez l'homme par les arbovirus sont assez variées. En fait, elles ont toutes en commun, après la contamination par piqûre et la période d'incubation, une phase initiale de « virémie » au cours de laquelle le virus est présent dans le sang, ce qui permet à de nouveaux Arthropodes piqueurs de s'infecter. Cette phase peut se manifester par une fébrile affection transitoire. D […] Lire la suite

BRUCELLOSE ou MÉLITOCOCCIE ou FIÈVRE DE MALTE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 370 mots

La brucellose (fièvre de Malte, fièvre ondulante, fièvre sudoro-algique, mélitococcie) est une maladie infectieuse commune à l'homme et à différentes espèces animales (essentiellement caprins, ovins, bovins, porcins), due à des microbes du genre Brucella . […] Lire la suite

CÉNUROSES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 739 mots

Les cénuroses sont des parasitoses graves, liées au développement, chez les animaux herbivores et, exceptionnellement, chez l'homme, des larves dites cénures de ténias appartenant au genre Multiceps . Un cénure est une larve vésiculaire contenant plusieurs têtes de ténia (ou scolex). C'est-à-dire qu'à partir d'un seul œuf la larve va élaborer plusieurs scolex dont chacun donnera un ténia adulte. C […] Lire la suite

CHARBON MALADIE DU

  • Écrit par 
  • Agnès FOUET, 
  • Michèle MOCK
  •  • 1 931 mots
  •  • 1 média

Le charbon, dénommé anthrax en anglais, est une maladie essentiellement vétérinaire. Elle touche tous les mammifères, y compris l'homme, à qui elle est transmise par les animaux ou des produits dérivés contaminés. Elle est non contagieuse d'homme à homme. On distingue trois formes humaines de la maladie : la forme cutanée, caractérisée par la formation d'une escarre noire (d'où le nom de charbon) […] Lire la suite

CORONAVIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 126 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Distribution des coronavirus  »  : […] Les coronavirus appartiennent à la famille des Coronaviridae et, pour ceux présentés ici, à la sous-famille des Orthocoronavirinae, qui comprend une quarantaine d’espèces parmi lesquelles les coronavirus humains. Leur nomenclature comporte souvent l’acronyme de la maladie suivie de la désinence CoV. Ainsi, la maladie SRAS est causée par le virus SARS-CoV-1 (1 parce que c’est le premier de cette e […] Lire la suite

COVID-19

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 008 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Origine et description de la Covid-19 »  : […] La Covid-19 est une zoonose –  maladie transmise à l’homme par des animaux –, très probablement due à la consommation de viande de pangolins infectés, ou à une infection lors de la manipulation de ces derniers (fèces, urine, sang). Le virus lui-même est très semblable à un coronavirus rencontré chez la chauve-souris, le pangolin étant un hôte intermédiaire, peut-être précédé par d’autres. Il s’ag […] Lire la suite

CYSTICERCOSES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 722 mots

Ce sont des parasitoses dues au développement des larves dites « cysticerques » de certains ténias. Le cysticerque, forme « simple », peut être considéré comme le point de départ d'une série de larves de structure de plus en plus complexe : cysticercoïde, cénure, hydatide. Le cycle évolutif commence par l'élimination et la dispersion dans le milieu extérieur, avec les fèces des carnivores, hôtes d […] Lire la suite

EBOLA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 356 mots
  •  • 1 média

La fièvre Ebola tire son nom d’une rivière de la République démocratique du Congo (RDC) où cette maladie a été identifiée pour la première fois en septembre 1976 chez l’homme. Elle appartient au groupe des fièvres hémorragiques, comme les fièvres Marburg, Lassa, Rift, etc. Elle débute par une fièvre brutale et intense, accompagnée de multiples troubles somatiques, diarrhées, éruptions cutanées. […] Lire la suite

ÉCHINOCOCCOSES

  • Écrit par 
  • Patrick GIRAUDOUX, 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 307 mots

Les échinococcoses sont des parasitoses graves liées au développement, chez les mammifères herbivores et omnivores (et chez l'homme), des larves dites « hydatides » des ténias du genre Echinococcus . Une hydatide peut se définir comme une larve vésiculaire pouvant contenir plusieurs milliers de têtes de ténia (ou scolex). En effet, à partir d'un seul œuf naît une seule larve, mais celle-ci va élab […] Lire la suite

ÉPIDÉMIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS, 
  • Pierre SALIOU
  •  • 1 834 mots

Dans le chapitre « Les maladies infectieuses et l'épidémiologie »  : […] L'évolution des concepts jumelés d'épidémie et d'épidémiologie appelle deux remarques. En premier lieu, il faut relever qu'un certain nombre d'imprécisions, voire de contradictions, pèsent sur la terminologie en matière d'épidémiologie. Nous avons vu ce qu'il en est à propos du mot d'épidémie : dès lors qu'il déborde sur des phénomènes morbides collectifs non obligatoirement infectieux, il devient […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis JOUBERT, « ZOONOSES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/zoonoses/