MAPUNGUBWE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au sud du Limpopo, à la jonction des frontières du Botswana, du Zimbabwe et de l'Afrique du Sud, se dresse la colline isolée de Mapungubwe. En décembre 1932, un petit groupe de fermiers afrikaans l'escalade et découvre, mêlés à un sol cendreux, des ossements humains, des perles, des vestiges de constructions et des feuilles d'or qui, réunies, redonnent forme à un rhinocéros dont elles recouvraient la représentation en bois.

Par chance, le pillage, dont furent victimes presque tous les sites de l'Afrique australe, n'eut pas lieu à Mapungubwe. De longues fouilles livrèrent des éléments de constructions ayant été habitées par des hommes qui maîtrisaient la fabrication du fer, s'approvisionnaient en cuivre et en or et enterraient avec leurs morts de grandes richesses ; la tombe M 14, par exemple, – celle d'une jeune femme – contenait 12 000 perles d'or, des milliers de perles de verre (importées), de nombreux anneaux de cuivre, des feuilles d'or qui avaient recouvert des sculptures en bois et des traces de fer.

Ce site, spectaculaire par sa situation et par sa richesse, surplombe des constructions en ruines dispersées au pied de la colline. Il s'inscrit chronologiquement et territorialement dans un ensemble de sites – Schroda (viiie-ixe siècle), Bambandyanalo, appelé plus simplement K2 (ixe-xie siècle), Mapungubwe lui-même (xiie-xiiie siècle) – distants de quelques kilomètres les uns des autres. Dans ce bref laps de temps une société de pasteurs-agriculteurs se met en place (élevage des bœufs – K2 a livré quelques tombes de bovidés – agriculture) qui va se transformer socialement, comme le montre la différenciation des habitats dans leur forme et leur implantation, et économiquement. Les fusaïoles retrouvées en grand nombre témoignent de la culture du coton. Au travail de l'ivoire (des traces d'ateliers ont été retrouvées à Bambandyanalo) se substitue, de plus en plus, le commerce de l'or. Éléments d'ivoire et d'or sont toujours accompagnés de nombreuses perles de verre, importées le plus souvent, fabriquées parfois sur place à partir de verre de récupération. La circulation des marchandises de luxe, dès le xie siècle, avec les établissements portuaires de la côte sud du Mozambique, est prouvée par des fouilles effectuées au cours des années 1980 dans cette région.

1000 à 1100. Seldjoukides

1000 à 1100. Seldjoukides

vidéo

Empire seldjoukide de l'Anatolie à l'Asie centrale. Les Fatimides contrôlent l'Égypte et la mer Rouge.L'Occident chrétien se renforce au XIe siècle. Les Vikings cessent leurs raids pour fonder des principautés puissantes à l'image de l'État anglo-normand.Le renouveau religieux se traduit... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La colline de Mapungubwe est abandonnée au milieu du xiie siècle en même temps que cette région du Limpopo se dépeuple. L'histoire se poursuit alors plus au nord, sur le plateau de Zimbabwe et s'inscrit durablement dans la pierre.

—  Jean POLET

Bibliographie

B. Fagan, « The Greenfswald Sequence : Bambandyanalo and Mapungubwe », in Journal of African History, vol. 5 (3), 1965 

G. A. Gardner, Mapungubwe II, Van Schalk, Pretoria, 1963.

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, maître de conférences associé à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  MAPUNGUBWE  » est également traité dans :

AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

  • Écrit par 
  • Augustin HOLL
  •  • 6 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Afrique orientale et australe »  : […] La colonisation de Madagascar et des Comores entre dans le processus global d'« internationalisation » de la partie occidentale de l'océan Indien. Des groupes d'agriculteurs bantu se répandent de la zone des Grands Lacs vers la côte et développent à terme les cités-États swahili de Ntwapa, Chibuene, Masuguru, Kaole, Kilwa, Manda, Pate, etc. entre 1000 et 1500 après J.-C. L'élite swahili adopte la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-prehistoire/#i_70365

AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

  • Écrit par 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Jean DEVISSE, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 664 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'Afrique centrale et orientale »  : […] Le royaume de Kongo a, dès le xiv e  siècle, une « capitale », Mbanza, située dans l'Angola actuel ; les rouages institutionnels du royaume sont établis : les relations des Kongo avec les Teke demeurent conflictuelles, peut-être en partie au sujet de l'exploitation de mines de cuivre du Niari. Toute la partie orientale du continent, totalement inc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-de-l-entree-dans-l-histoire-a-la-periode-contemporaine/#i_70365

Pour citer l’article

Jean POLET, « MAPUNGUBWE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mapungubwe/