ZHANG GUOTAO [TCHANG KOUO-T'AO] (1897-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Leader influent du mouvement communiste chinois jusqu'en 1938, date à laquelle il entra en conflit direct avec Mao Zedong dont il fut un sérieux rival, Zhang Guotao naît dans une famille hakka de propriétaires aisés. Pendant ses années d'études il soutient l'agitation révolutionnaire contre Yuan Shikai (1915) et se lie avec Chen Duxiu qui deviendra son mentor durant vingt ans malgré les divergences d'opinion. Il côtoie aussi Li Dazhao, son professeur et l'un de ses premiers maîtres à penser. Dirigeant étudiant lors des manifestations du 4-Mai 1919, il est incarcéré puis obtient un entretien avec Sun Yat-sen dont il juge inefficace la théorie. Adoptant d'emblée le marxisme-léninisme, il prend contact avec le Komintern présent à Shanghai et crée dans cette ville un noyau communiste actif.

Co-fondateur du Parti communiste chinois (P.C.C.) en 1921, il est bientôt reçu à Moscou par Lénine. En 1922, organisateur des syndicats, il s'oppose au Komintern, et plus particulièrement à Maring, qui exige une collaboration entre le P.C.C. et le Guomindang. Zhang Guotao fait valoir que le P.C.C., encore faible, risque de perdre identité et indépendance, mais il s'incline devant l'autorité du Kremlin. Cette divergence de stratégie prend tout son sens quand, en 1926, la fusion P.C.C.-Guomindang est menacée par Tchiang Kai-chek, qui purge la coalition de tous ses éléments communistes. Moscou refuse de reconnaître les faits, s'en tenant à la politique unioniste et s'opposant à tout coup de force communiste. Zhang Guotao, envoyé à Nanchang pour retenir He Long et Ye Ting qui menacent de se rebeller avec leurs troupes, arrive après le début de la mutinerie (1er août 1927) et prend le parti de s'y joindre. La contre-révolution l'oblige à fuir à Hong Kong en compagnie de Zhou Enlai. Le VIe congrès du P.C.C. qui se tient à Moscou en 1928 tente confusément d'expliquer les causes de la débâcle de 1927 (Commune de Canton) et cherche des coupables. Les délégués sont divisés ; la ligne de gauche (Li Li [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel HOANG, « ZHANG GUOTAO [TCHANG KOUO-T'AO] (1897-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhang-guotao-tchang-kouo-t-ao/