RAINER YVONNE (1934-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chorégraphe et cinéaste avant-gardiste américaine, née le 24 novembre 1934 à San Francisco. Son travail minimaliste, qui appartient à la mouvance postmoderne, met généralement en exergue les éléments les plus fondamentaux du média qu'elle utilise plutôt que de se conformer aux conventions existantes.

Yvonne Rainer vient à New York en 1957 pour y suivre des cours d'art dramatique. Davantage attirée par la danse moderne que par le théâtre, elle étudie avec Martha Graham, puis avec Merce Cunningham. Elle fait partie du Judson Dance Theater, un collectif d'artistes avant-gardistes qui devient le centre de la danse contemporaine expérimentale new-yorkaise dans les années 1960, avant de fonder sa propre compagnie. Yvonne Rainer se distingue par son approche purement fonctionnelle de la danse, à rebours de l'expressionnisme ambiant du courant moderne. Elle considère le corps comme la source d'une variété infinie de mouvements plutôt que le vecteur d'une expression émotionnelle ou dramatique. Nombre des éléments qu'elle utilise dans ses créations au début des années 1970 – répétition, motifs, sérialisation, jeux et gestes du quotidien – font aujourd'hui partie des standards de la danse moderne.

Sa plus célèbre création, Trio A, mouvement au sein d'une œuvre plus vaste intitulée The Mind is a Muscle (1966, « l'esprit est un muscle »), présente trois danseurs solistes réalisant simultanément une suite complexe de mouvements circulaires et en spirale. Cette composition sera reprise et adaptée par de nombreux autres chorégraphes. Yvonne Rainer a signé plus de 40 pièces chorégraphiques, dont les célèbres Terrain (1963) et This is a Woman Who...

Rainer inclut parfois des séquences filmées dans ses chorégraphies et commence à se tourner vers le cinéma au milieu des années 1970. Ses premiers films s'écartent des structures narratives conventionnelles. Ils combinent réalité et fiction, travail sonore et visuel pour aborder des sujets politiques et sociaux. Elle réalisera plusieurs films expérimentaux sur la danse et la notion de performance, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  RAINER YVONNE (1934- )  » est également traité dans :

BALLET

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 12 652 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La rupture postmoderne aux États-Unis »  : […] de spectacle celle de « performance ». Au sein du collectif Judson Dance Theater (1962-1966), puis du Grand Union (1970-1976), Yvonne Rainer pose les fondements théoriques de la danse postmoderne, avec Trio A (1966) : mouvements fonctionnels, sans appui narratif ni motivation psychologique, libèrent la danse de l'illusion théâtrale. Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballet/#i_89565

Pour citer l’article

« RAINER YVONNE (1934-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yvonne-rainer/