BOTHE WALTHER WILHELM (1891-1957)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 8 janvier 1891 à Oranienburg, près de Berlin, Walther Bothe étudia la physique à l'université de Berlin, où il eut Max Planck pour professeur ; il y soutint sa thèse à la veille de la Première Guerre mondiale. Prisonnier de l'armée russe, il passa un an de captivité en Sibérie. Professeur à Berlin jusqu'en 1930, il y travailla d'abord comme théoricien, puis se consacra aux recherches expérimentales en physique nucléaire, en collaboration avec Hans Geiger qui dirigeait le nouveau laboratoire de radioactivité de l'Institut technique de Charlottenburg. Pour étudier la diffusion d'un rayon X sur un électron – l'effet Compton, découvert peu de temps auparavant par Arthur Compton –, il développa la méthode de coïncidence des signaux obtenus par des compteurs Geiger, ce qui lui vaudra le prix Nobel de physique en 1954, prix partagé avec le théoricien Max Born. En 1930, Bothe rejoignit l'université de Giessen, dont il dirigea l'institut de physique. En bombardant des noyaux de béryllium avec des rayons α issus d'une source de polonium, il découvrit une nouvelle forme de rayonnement très pénétrant : James Chadwick identifiera deux ans plus tard, à Cambridge, ces particules comme des neutrons. En 1932, Bothe succéda à Philipp Lenard à l'université de Heidelberg puis dirigea l'Institut Max-Planck. Il y utilisa sa méthode de coïncidence pour établir la validité de la loi de conservation de l'énergie et de la quantité de mouvement, et ce pour chaque collision et non pas seulement en moyenne comme le supposait le théoricien Niels Bohr. De nombreuses autres situations expérimentales – étude des rayons cosmiques, désintégrations nucléaires – allaient profiter de cet outil fondamental de détection des particules.

Walter Bothe

Walter Bothe

photographie

L'Allemand Walter Bothe (1891-1957) consacra ses travaux à la recherche expérimentale en physique nucléaire. Il reçut, avec Max Born, le prix Nobel de Physique en 1954. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Walther Wilhelm Bothe se consacra à la théorie et à l'expérience des réactions de diffusion de neutrons. Il est mort à Heidelberg le 8 février 1957 après une longue maladie.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « BOTHE WALTHER WILHELM - (1891-1957) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/walther-wilhelm-bothe/