KINTSCH WALTER (1932- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en Roumanie en 1932, docteur de l’université du Kansas en 1960, Walter Kintsch a mené ensuite la plus grande partie de sa carrière à l’université du Colorado à Boulder.

Ses travaux relèvent à la fois de la psychologie expérimentale et de la modélisation informatique : ils visent à rendre compte des processus cognitifs en jeu dans la compréhension des textes, et à modéliser ces processus. La théorie proposée postule que le lecteur construit en parallèle trois représentations mentales du texte : une représentation littérale, une représentation sémantique (la signification du texte) et une représentation situationnelle (la situation à laquelle le texte se réfère). Les processus mis en œuvre visent à établir une liste de « propositions » dérivées du texte (microstructure textuelle), et à créer des liens entre ces propositions (macrostructure textuelle). La densité des liens dans le « réseau de propositions » ainsi constitué dépend de la cohérence du texte. Mais ces liens peuvent aussi être renforcés par le lecteur lorsque celui-ci fait appel à ses connaissances antérieures sur le contenu du texte ou au contexte dans lequel se déroule le processus de compréhension. Le modèle proposé, qui vise à rendre compte de l’articulation entre ces deux types de processus dans la compréhension des textes, est ainsi qualifié de modèle « construction-intégration ».

Ces recherches ont donné lieu, à partir de 1978, à des publications majeures dans le domaine, dont certaines en collaboration avec le linguiste néerlandais Teun van Dijk. Elles ont été notamment synthétisées dans un ouvrage publié par Kintsch en 1998 : Comprehension : A Paradigm for Cognition.

Bien que ces recherches aient d’abord des visées théoriques, les concepts développés par Kintsch ont donné lieu à des applications en intelligence artificielle (représentation des connaissances, résumé ou traduction automatiques…) et en éducation (développement de stratégies de compréhension efficaces, amélioration de la production de textes par feed-back sur la qualité d’une première production…).

—  Daniel GAONAC'H

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Daniel GAONAC'H, « KINTSCH WALTER (1932- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-kintsch/