VOCABULAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La linguistique, qui appelle plutôt « lexique » ce que le sens commun entend généralement derrière le terme de vocabulaire, laisse à des disciplines spécialisées le soin d'analyser, statistiquement ou par des procédures descriptives, les différents problèmes qui se posent au moment de décrire les « lexèmes » d'une langue (le français), d'un dialecte (le wallon), d'un idiolecte (le français de Racine), etc. Ces disciplines, qui ont pour but d'enregistrer une synchronie, sont la sociolinguistique (pour les emprunts, les niveaux de langue notamment), la lexicographie et la dialectologie.

Le sens proprement technique de « vocabulaire » est plus formel, au moins dans le modèle génératif et transformationnel qui l'emprunte en partie à la logique : c'est celui d'ensemble des symboles, depuis les plus abstraits jusqu'aux morphèmes, venant prendre place à titre de constituants dans les règles syntagmatiques d'une grammaire ; ainsi, le vocabulaire d'une séquence telle que « Les enfants courent après le ballon » sera : P(hrase), S(yntagme), N(ominal), S(yntagme), V(erbal), D(éterminant), N(om), V(erbe), Pr(ésent), Prép(osition), No(mbre), Sing(ulier), Pl(uriel), soit : les, enfants, s, cour-, ent, après, le, ballon, Ø. Les éléments concrets de la langue donnés en fin de liste prennent le nom de « vocabulaire terminal », ce qui signifie qu'ils ne sont pas susceptibles de réécriture comme l'étaient les symboles catégoriels qui les dominent.

—  Robert SCTRICK

Écrit par :

Classification


Autres références

«  VOCABULAIRE  » est également traité dans :

LANGAGE ACQUISITION DU

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 4 942 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La non-linéarité de l’acquisition lexicale et la variabilité interindividuelle »  : […] La progression du vocabulaire est marquée par des accroissements non linéaires, dont le plus connu est l’« explosion lexicale » autour de dix-huit-vingt mois. L’enfant se met alors à produire entre 4 et 10 mots nouveaux par jour, période qui correspond aussi aux premières combinaisons de mots. Il fait l’expérience de la généralité de la relation entre forme sonore et référent et il commence à élab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-langage/#i_23300

AMÉNAGEMENT LINGUISTIQUE

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 4 727 mots

Dans le chapitre « Modalités de l'aménagement linguistique »  : […] De fait, la compréhension de la notion d'aménagement linguistique n'a cessé de se diversifier, et il est possible de l'articuler globalement aujourd'hui de la façon suivante : — l'aménagement du statut des langues ; il inclut le type de statut, constitutionnel, législatif, juridique, réglementaire (usage de la ou des langues, présence de ces langues dans la vie publique et administrative, apprenti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amenagement-linguistique/#i_23300

DICTIONNAIRE

  • Écrit par 
  • Bernard QUEMADA
  •  • 7 981 mots

Dans le chapitre « Historique »  : […] En France, les débuts de la lexicographie ont devancé de plusieurs siècles les premiers dictionnaires monolingues français. En Europe occidentale, ce long parcours est jalonné d'échanges entre les premiers répertoires de langues anciennes, du latin en particulier. Ainsi s'est constitué un important patrimoine de savoirs communs qui a permis aux dictionnaires de devenir, avant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dictionnaire/#i_23300

ÉTYMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 5 463 mots

Dans le chapitre « Problèmes et directions de recherche »  : […] Étant donné un mot d'une certaine langue, l'étymologiste, pour remonter à son étymon (mot souche, attesté ou reconstitué), doit tenir compte de plusieurs ordres de faits, constituant autant de plans de recherche applicables, selon les cas, à ce mot pris isolément ou (plus souvent) à l'ensemble lexical (« champ ») auquel il appartient. Ces plans concernent, d'une part, les co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etymologie/#i_23300

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Création lexicale et fixation progressive »  : […] Pour remplir ces fonctions nouvelles de langue écrite, le vocabulaire doit se développer : le moyen français constitue la période de création lexicale la plus intense de l'histoire de notre langue : le mouvement commence dès le xiv e siècle. D'après les analyses statistiques de P. Guiraud portant sur 20 000 mots souches actuellement vivants, 22 p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-la-langue-francaise/#i_23300

INFORMATIQUE - Principes

  • Écrit par 
  • Jacques HEBENSTREIT
  •  • 3 097 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Langage formel »  : […] Un langage formel est, par définition, un langage ne possédant qu'une syntaxe et pas de sémantique. Un tel langage est très différent des langages naturels puisqu'il ne comporte qu'une grammaire et que le sens des mots n'intervient pas. C'est cependant en partant, non pas de la linguistique, mais de l'activité linguistique des individus, et en cherchant à résoudre un double problème, à savoir ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/informatique-principes/#i_23300

LINGUISTIQUE - Domaines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 5 093 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La lexicologie »  : […] La lexicologie est l'étude de la signification des unités qui constituent le lexique d'une langue. À ce titre, elle participe de la sémantique : on peut la dénommer sémantique lexicale, par opposition à la sémantique grammaticale, qui s'occupe d'une part de la signification des mots morphologiquement complexes, et d'autre part de la signification des structures syntaxiques. La lexicologie doit êt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-domaines/#i_23300

MORPHOLOGIE (psycholinguistique)

  • Écrit par 
  • Séverine CASALIS, 
  • Pascale COLÉ
  •  • 2 908 mots

Dans le chapitre « Conscience morphologique et vocabulaire »  : […] La conscience morphologique est définie comme la capacité à analyser et à manipuler les unités morphologiques de la langue. Les épreuves correspondantes requièrent de l’enfant qu’il complète des phrases avec des formes dérivées (« celui qui ment est un… ? » « … menteur »), qu’il produise une forme dérivée sur la simple base d’un modèle (chanter et chanteur, travailler et travailleur), ou qu’il ju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morphologie/#i_23300

NOMS VERNACULAIRES, botanique

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PRUVOST-BEAURAIN
  •  • 3 454 mots

Dans le chapitre « Quelques aspects de la problématique en ethnophytonymie et ethnomyconymie »  : […] Ces deux disciplines jumelles, dans lesquelles la botanique ou la mycologie est unie à la linguistique et à l'ethnologie, peuvent donner lieu à bien des travaux de recherche. Limitée à un peuple ou à une langue, une étude aussi exhaustive que possible du vocabulaire concernant les végétaux ou les champignons doit au moins examiner ou tenir compte des questions ou des faits suivants : quels sont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noms-vernaculaires-botanique/#i_23300

NOMS VERNACULAIRES FRANÇAIS (botanique)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PRUVOST-BEAURAIN
  •  • 3 898 mots
  •  • 2 médias

Chaque langue possède un champ lexical propre pour nommer les végétaux et les champignons, ou plutôt une partie d'entre eux, et ce qui s'y rapporte (cf.  noms vernaculaires , botanique ). La formation de ces noms étant en général tout à fait indépendante de la nomenclature scientifique (cf. règles internationales de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noms-vernaculaires-francais/#i_23300

TERMINOLOGIE

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 6 205 mots

Dans le chapitre « Révolution scientifique, révolution technologique »  : […] C'est cependant la question de la création, de la définition et de l'évolution des termes qui intéresse le plus directement la terminologie. La réflexion sur les vocabulaires a connu en Europe des époques privilégiées, particulièrement lors des révolutions scientifiques du xviii e  siècle. Les progrès de la biologie, avec Lamarck, de la botanique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terminologie/#i_23300

TROUBLES DU LANGAGE ORAL CHEZ L'ENFANT

  • Écrit par 
  • Catherine BILLARD
  •  • 4 706 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des signes précoces prometteurs mais peu spécifiques  »  : […] Il n’est pas encore possible de reconnaître cliniquement une altération des capacités perceptives du bébé, même si l’on en pressent l’importance dans le développement de la compréhension des mots, en association avec la vision des objets, les situations ou émotions qui y sont rattachées. En revanche, le babillage, précurseur des premiers « mots » signifiants produits par le bébé, serait un indicat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-du-langage-oral-chez-l-enfant/#i_23300

Pour citer l’article

Robert SCTRICK, « VOCABULAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vocabulaire/