WEIZSÄCKER VIKTOR VON (1886-1957)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'œuvre de V. von Weizsäcker est, au même titre que celle de Kurt Goldstein, issue de l'observation neurologique. Elle tend comme telle à l'instauration d'une psychologie centrée sur le sujet vivant, c'est-à-dire vers cette biologie particulière de la conduite qui n'est pas concevable comme un pur domaine d'application de la biologie générale. Cependant, si Goldstein enseigne qu'aucun symptôme psycho-pathologique ne saurait mener à une compréhension concrète des comportements s'il est abordé en dehors du contexte de l'organisme total, von Weizsäcker tente d'élargir le cercle du champ vital du sujet et aboutit à une philosophie du vivant qui fait droit de façon plus explicite à l'ontologie. Cette dernière expression ne suggère toutefois aucune obédience d'école, et si l'auteur du Cycle de la structure (Gestaltkreis, 1933) se réfère à Husserl et à Heidegger, c'est parce que ses analyses débouchent sur des conclusions qui trouvent dans la pensée phénoménologique (et dans ses dérivés existentiels) une épistémologie qui transcende les limites de la cohérence formelle des systèmes. Le cycle de la structure définit, à partir de l'observation et de la description concrètes, les échanges vitaux qui ont alimenté toutes les anciennes spéculations philosophiques sur les relations sujet-objet. Mais loin d'entretenir ou de raviver ce problème sur le plan conceptuel, von Weizsäcker le situe d'emblée au niveau des actes. C'est dire que, selon lui, toute théorie de la subjectivité repose sur l'autonomie de la conscience, considérée non pas comme une entité, mais comme la composante constitutive d'un ensemble englobant nécessairement le percevant et le perçu, le structurant et le pathique. Contrairement à la Gestalttheorie, la forme n'est pas conçue ici comme un ensemble d'émergence qui p [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'université de Louvain, membre de l'Académie royale des sciences et de l'Académie royale de langue et de littérature française de Belgique, membre correspondant du Muséum national d'histoire naturelle de Paris

Classification

Pour citer l’article

Georges THINÈS, « WEIZSÄCKER VIKTOR VON - (1886-1957) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/viktor-von-weizsacker/