VENDREDI SAINT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fête chrétienne mobile, le vendredi saint est le vendredi qui précède Pâques ; il correspond, selon ce qui est rapporté par les Évangiles, au jour de la crucifixion et de la mort de Jésus. Depuis le début de l'ère chrétienne, il est considéré comme une journée d'affliction, de pénitence et de jeûne, une caractéristique qui transparaît dans sa désignation allemande de Karfreitag (« Vendredi triste », de l'ancien haut-allemand kara, « chagrin, souci, tristesse »).

Selon le comput judaïque, Jésus serait mort le 15 nissan, premier jour de Pessah (la Pâque juive) ; dans le calendrier grégorien, cette date correspond au 7 avril. Les chrétiens ne commémorent cependant pas la crucifixion à date fixe. La détermination de ce jour, dépend de la Pâque juive, qui obéit au calendrier hébreu, luni-solaire, et non au calendrier grégorien, solaire. En effet l'épisode de la Cène, dernier repas de Jésus avec ses disciples le soir précédant sa crucifixion, avait été identifié au Seder, repas de la veillée de la Pâque juive. Même si cette chronologie reste discutée, elle régit toujours le calcul des dates du vendredi saint et de Pâques. Le vendredi saint est ainsi célébré deux jours avant Pâques, soit dans une période allant du 20 mars, premier jour possible de Pessah, au 23 avril.

La question de savoir s'il fallait commémorer la mort et la résurrection du Christ, et, si oui, à quelle date, a déclenché une importante controverse au début de l'ère chrétienne ; elle fut en principe tranchée par le concile de Nicée en 325. Jusqu'au ive siècle, la Cène, la passion de Jésus et sa résurrection étaient célébrées lors d'une seule et unique cérémonie ; notamment, les chrétiens d'Orient retenaient pour ce jour la veillée pascale juive, le 14 nissan. Par la suite, ces commémorations furent dissociées ; le dimanche de Pâques, coïncidant avec la résurrection du Christ, fut peu à peu considéré [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur d'histoire des religions à l'université Duke de Durham (Caroline du Nord)

Classification

Pour citer l’article

Hans J. HILLERBRAND, « VENDREDI SAINT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vendredi-saint/