VEE JAY RECORDS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Propriétaires d'un magasin de disques, Vivian Carter (« Vee ») et James C. Bracken (« Jay ») fondent en 1953 le label discographique Vee Jay Records (la firme utilisera également les graphies VJ ou Vee-Jay). Avec l'aide de Calvin Carter, frère de Vivian, pour la production, et d'Ewart Abner, en charge de la promotion, Vee Jay devient le label dirigé par des Noirs le plus prospère de l'époque. Jimmy Reed gravera en effet pour Vee Jay plus de disques de blues que le label Chess Records en produira. Sans jamais donner dans le rock and roll, ses rythmes simples et hypnotiques allaient résonner dans tous les juke-box au début des années 1960, exerçant à cette époque, avec John Lee Hooker, une influence majeure sur le courant dit british blues qui émergeait alors.

Vee Jay atteint les sommets des hit-parades grâce à des groupes vocaux essentiellement, à commencer par les Spaniels, en 1954, avec Goodnite, Sweetheart, Goodnite. La firme poursuit sur sa lancée avec For Your Precious Love de Jerry Butler & The Impressions en 1958, et connaît ses heures de gloire grâce à une série de tubes interprétés par The Four Seasons au début des années 1960. Lorsque la firme Capitol rejette la possibilité de publier plusieurs titres des Beatles – ainsi que leur premier album américain, Introducing... the Beatles (1964) –, Vee Jay saisit cette opportunité ; plusieurs titres de l'album paru sous ce label se hissent alors dans les cinq premières places du hit-parade. La surexploitation de cette réussite commerciale contribuera paradoxalement à la faillite que la firme allait bientôt connaître, en 1966.

—  Charlie GILLETT, Universalis

Écrit par :

  • : présentateur pour la radio G.L.R. à Londres, directeur du label Oval Music à Londres, auteur

Classification


Autres références

«  VEE JAY RECORDS  » est également traité dans :

REED JIMMY (1925-1976)

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 664 mots

Le bluesman Jimmy Reed (de son véritable nom Mathis James Reed) naît à Leland, dans le Mississippi, le 6 septembre 1925. D'abord métayer sur une plantation dans son État natal, Jimmy Reed gagne en 1943 Chicago avec son ami le guitariste Eddie Taylor pour travailler dans une aciérie. Son chant paresseux qui mange les mots, son jeu de guitare très simple mais efficace, tout en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jimmy-reed/#i_52732

Pour citer l’article

Charlie GILLETT, « VEE JAY RECORDS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vee-jay-records/