Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

VALSE

Danse tournée moderne de rythme ternaire (3/4). Elle s'exécute et s'écrit de plusieurs manières. On distingue la valse lente, la plus ancienne, et la valse viennoise, rapide, à pas glissés.

Johann Strauss fils - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Johann Strauss fils

Les origines de la valse sont controversées. G. Desrat (Dictionnaire de la danse, 1895) estime qu'elle naquit en France ; il s'appuie sur l'existence, en Provence, de la volta (xiie s.), qui monta à Paris et fit, au xvie siècle, les délices de la cour des Valois. La volta provençale serait devenue Walzer, en Allemagne. Curt Sachs pense que la valse provient des danses populaires de l'Allemagne méridionale (Tanzlieder des xvie et xviie s. ; « allemandes » à trois temps) ; la valse ne différerait en aucune façon de la tyrolienne (rythme de 3/4 avec accent sur le premier temps). Un traité chorégraphique de 1782 cite la valse, pour la première fois, sous sa forme moderne (viennoise) et classique. Un grand nombre de compositeurs en écrivirent, tels les deux Johann Strauss, Joseph Lanner... ; Beethoven composa onze valses viennoises (pour sept instruments à cordes et à vent). Weber (Invitation à la valse), Schubert, Chopin, Schumann, Liszt, Brahms, Ravel, Stravinski, Mahler, Chostakovitch... la conçurent comme un morceau de genre. Les titres sont indicateurs : valse caractéristique, valse mélancolique, valse noble et sentimentale, valse de bravoure, valse-hésitation, valse héraldique, valse de caprice, valse high life, etc.

— Pierre-Paul LACAS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification

Pour citer cet article

Pierre-Paul LACAS. VALSE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Média

Johann Strauss fils - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Johann Strauss fils

Autres références

  • ALLEMANDE, danse

    • Écrit par
    • 193 mots

    Danse lente à 4/4, connue depuis 1575 environ ; elle semble dériver du branle (en allemand, Reigen), qui se développa dans les pays germaniques en opposition à la pavane, alors tombée en désuétude. L'allemande est de structure ABA. Aux xviie et xviiie siècles, en France, elle est...

  • DANSE SPORTIVE

    • Écrit par
    • 2 476 mots

    La danse sportive ou de compétition (dancesport en anglais) est une discipline en pleine expansion en France comme dans le monde. Bien que pratiquée en couple, elle diffère considérablement de la danse de salon, encore appelée danse de loisirs ou danse de société, d'où elle tire son origine, car elle...

  • LANNER JOSEF (1801-1843)

    • Écrit par
    • 615 mots

    Lorsqu'on parle de valses viennoises, on pense à la dynastie des Strauss, mais rarement au garçon mince et blond que fut Josef Lanner, né et mort à Vienne. C'est lui qui donna aux pas classiques (Deutschen et Ländler) le rythme et l'accélération de cadence d'où est issue la ...

  • SIBELIUS JEAN (1865-1957)

    • Écrit par
    • 2 091 mots
    • 1 média
    En 1903, pour illustrer une scène de la pièce Kuolema (la mort) de Armas Järnefelt (son beau-frère), Sibelius achève un « tempo di valse lente » qui, rebaptisé Valse triste, allait devenir inséparable de son renom, alors que ce petit mouvement est à ranger aux côtés des nombreuses valses qu'il...