TLEMCEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitale du Maghreb central au ixe siècle puis du xiiie au xvie siècle et enfin incluse dans l'État turc d'Alger jusqu'au début du xixe siècle, Tlemcen n'est plus qu'une ville algérienne moyenne proche du Maroc. Son site originel, gradin de travertin au pied nord d'un causse atlasique, domine, classiquement, son haouz (domaine foncier de culture intensive), irrigué depuis toujours et aménagé sur le piedmont sud du bassin de la moyenne Tafna. Les cultures de ce bassin y rencontrent la ghaba (forêt) du causse, avant la steppe, vers le sud ; les voies historiques Tunis-Maroc et Sahel-Méditerranée, celle de l'or vers l'an 1000, s'y croisent. L'agglomération pluricommunale comptait, en 2004, 141 600 habitants.

Algérie : carte administrative

Algérie : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Algérie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  André PRENANT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TLEMCEN  » est également traité dans :

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « De la Méditerranée au Sahara, des milieux naturels très contrastés »  : […] L'Algérie est un pays contrasté qui présente, du nord au sud, toutes les transitions entre un milieu méditerranéen humide et un milieu saharien hyperaride. Les gradients, à la fois biogéographiques et pluviométriques, ainsi que les conditions topographiques exercent une influence sur la répartition humaine et la mise en valeur des territoires. Les conditions physiques sont largement dépendantes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_49290

HAFSIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 1 348 mots

Au début du xiii e siècle, le Maghreb était encore soumis à la domination unique des souverains almohades du Maroc qui déléguaient une partie de leurs pouvoirs à des gouverneurs. Celui de l'Ifrīqiyya (c'est-à-dire la Tunisie actuelle, l'Algérie orientale et la Tripolitaine) fut, de 1207 à 1221, Abou Mohammed b. Abī Hafs, fils du cheikh Abou Hafs qui avait été un des compagnons les plus valeureux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hafsides/#i_49290

TELL ALGÉRIEN

  • Écrit par 
  • André PRENANT
  •  • 412 mots

Le terme arabe « tell » (hauteur) désigne au Maghreb toute la frange « utile » des reliefs proches du littoral, il s'oppose au Sahara ( sahara  : « désert ») incluant les Hautes Plaines steppiques. La tradition ne l'applique donc pas au Constantinois, où, entre montagnes méditerranéennes et désert, les Hautes Plaines et l'Aurès restent très cultivés. Pour les géologues, le Tell est assimilé à l'ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tell-algerien/#i_49290

Pour citer l’article

André PRENANT, « TLEMCEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tlemcen/