THYMÉLÉALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Thyméléales constituent un ordre de plantes dicotylédones, dialypétales caliciflores, très souvent rattaché à celui des Myrtales par le fait qu'on y retrouve plusieurs caractères floraux très voisins dans leur organisation. Cet ordre est en général représenté par des arbustes, parfois à port éricoïde, ou par des arbres, rarement par les herbes. Il est divisé en cinq familles dont la plus importante est celle des Thyméléacées, qui comprend quelque cinquante genres et cinq cents espèces ; c'est aussi la plus cosmopolite : on la rencontre principalement dans l'Ancien Monde, en Afrique du Sud, en Australie et en Europe, où elle est plus abondante dans les régions méditerranéennes. La petite famille des Éléagnacées (trois genres et vingt espèces) est répartie dans la partie de l'Ancien Monde située dans l'hémisphère Nord. Les trois autres familles, Pénéacées (cinq genres et vingt-cinq espèces), Geissolomatacées (un genre et une espèce), Oliniacées (un genre et six espèces), ne sont localisées pratiquement que dans la région du Cap en Afrique du Sud ; la dernière possède toutefois une aire de répartition un peu plus étendue puisqu'elle se rencontre en Afrique du Sud et en Afrique orientale ainsi que sur l'île de Sainte-Hélène.

Étude du bois-gentil

Le bois-gentil, appelé aussi bois-joli (Daphne mezereum), est un arbuste fort apprécié, qui symbolise l'arrivée du printemps : en effet, au mois de mars, la partie supérieure de ses rameaux s'entoure d'un manchon de fleurs roses – que surmonte le bourgeon végétatif –, alors que les feuilles, oblongues ou elliptiques, n'apparaîtront que plus tard ; ces feuilles sont caduques, non stipulées, et ciliées sur leurs bords lorsqu'elles sont jeunes.

La fleur est dépourvue de corolle ; son périanthe est réduit à quatre sépales formant un petit entonnoir, ouvert par quatre lobes obtus plus ou moins étalés. L'androcée diplostémone est généralement inséré à l'intérieur du tube périanthaire. Le gynécée est formé d'un ovai [...]

Thyméléacées et éléagnacées

Thyméléacées et éléagnacées

Dessin

Structures florales des Thyméléacées et des Éléagnacées 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Marc-André THIÉBAUD, « THYMÉLÉALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thymeleales/