THINK TANKS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tournant néolibéral

Au regard de ce parti pris de neutralité, la création en Suisse de la Société du Mont-Pèlerin (S.M.P.), en 1947, représente une rupture. Ce think tank revêtait des caractéristiques très en avance sur son temps, tant en raison de sa composition, très internationale, que de ses visées, qui traduisaient une forte cohésion idéologique autour d'une conception précise du monde social et de sa nécessaire transformation. Il réunissait en effet des intellectuels de plusieurs pays préoccupés par ce qu'ils considéraient comme la dangereuse dérive étatiste et interventionniste des politiques économiques, souvent d'inspiration keynésienne, engagées par les gouvernements de la plupart des pays occidentaux au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Figure de proue et membre fondateur de la S.M.P., l'économiste et philosophe autrichien Friedrich von Hayek fut rejoint à l'époque par ceux qui allaient devenir, quelques années plus tard, les principaux animateurs du courant néolibéral. On trouvait ainsi, parmi les premiers membres de la société, Milton Friedman, de l'université de Chicago, Ralph Harris, jeune économiste britannique de l'université de Saint Andrews et Jacques Rueff, haut fonctionnaire et économiste français, qui allaient tous jouer par la suite un rôle déterminant dans la construction d'un réseau impressionnant de think tanks défendant l'économie de marché des deux côtés de l'Atlantique.

La période cruciale pour le développement de l'activité internationale des think tanks dans le monde se situe dans les années 1970. Cette période voit l'émergence d'une nouvelle génération de think tanks, plus offensifs sur le plan idéologique que leurs prédécesseurs, plus enclins aussi à l'autopromotion, et souvent appelés advocacy tanks. Le premier organisme de ce type à voir le jour, en 1957, est l'Institut des affaires économiques (Institute of Economic Affairs, I.E.A., activement promu au Royaume-Uni par les membres de la Société du Mont-Pèlerin. Il a traversé une assez longue péri [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  THINK TANKS  » est également traité dans :

FABIAN SOCIETY ou SOCIÉTÉ FABIENNE

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 975 mots
  •  • 1 média

Les « Fabiens » constituent depuis 1884 le plus célèbre club de pensée socialiste en Angleterre . Gros de quelques centaines de membres dans les années 1890, il en compte 2 462 en 1909, dont plus de la moitié sont des Londoniens. Ce nombre a plus que doublé à notre époque. Depuis sa naissance, on y a vu figurer la plupart des grands intellectuels de gauche, à commencer par G. B. Shaw et les Webb, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fabian-society-societe-fabienne/#i_53615

Voir aussi

Pour citer l’article

Keith DIXON, « THINK TANKS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/think-tanks/