THÉODORE DE CYRÈNE (fin Ve-déb. IVe s. av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien grec, qui enseignait à Cyrène (on ne doit pas le confondre avec Théodore l'Athée, dit aussi Théodore de Cyrène). D'après Diogène Laërce (III, vi), Théodore de Cyrène aurait connu et même instruit Platon, lors de son passage dans cette ville. Platon fait d'ailleurs de lui un des personnages de la trilogie du Théétète, en le présentant à la fois comme ami de Socrate (à qui il fait connaître Théétète, le plus doué de ses disciples) et comme ami de Protagoras, mais aussi comme peu désireux d'entrer en discussion avec l'un contre l'autre (162 a). Théodore est cité après Hippocrate de Chios dans le catalogue d'Eudème conservé par Proclus, et il figure aussi comme pythagoricien dans la liste de Jamblique. C'est, en tout cas, de la grande découverte pythagoricienne de l'incommensurabilité de la diagonale et du côté du carré (racine carrée de 2) qu'il est parti pour étudier les racines irrationnelles des nombres de 3 à 17, sans doute par des procédés géométriques. Son élève Théétète s'est chargé de la généralisation, et, probablement, d'une relative algébrisation de ses constructions.

—  Barbara CASSIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Barbara CASSIN, « THÉODORE DE CYRÈNE (fin Ve-déb. IVe s. av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-de-cyrene/