WOLFE TONE THEOBALD (1763-1798)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Occupant une place prééminente dans le panthéon des nationalistes irlandais, Theobald Wolfe Tone repose dans le petit cimetière de Bodenstown où des républicains de toutes nuances se pressent chaque année au mois de juin.

Fils d'un modeste fabricant de voitures Wolfe Tone naît à Dublin le 20 juin 1763. Il rêve de devenir soldat. Mais ses parents qui ont d'autres ambitions l'envoient à Trinity College entreprendre de mornes études de droit qui n'ont pas raison de sa fougue militaire.

En 1787, le jeune étudiant gagne Londres pour parachever ses études juridiques. Mais ses goûts le portent davantage vers la littérature, les femmes et les projets d'aventure. Il se met en tête de coloniser les îles Sandwich et de monter à partir de cette base des raids de « boucaniers » contre les navires espagnols. William Pitt ne daigne même pas répondre à sa missive. Il tente alors, avec le même insuccès, de s'engager comme soldat au service de la Compagnie des Indes.

En désespoir de cause, il rentre à Dublin en 1789 et s'inscrit au barreau. Pour tromper son ennui, il se lance à corps perdu dans la politique. D'abord attiré par les whigs du « parti patriote » qui réclament à grands cris l'indépendance du pays au profit exclusif de la caste coloniale, il rédige pour eux un pamphlet dans lequel il prône la séparation de l'Irlande et de l'Angleterre. Mais en fils du siècle des Lumières qui croit à l'égalité des hommes et aux vertus de l'instruction, il ne tarde pas à élargir son horizon. En août 1791 il publie un pamphlet en faveur des catholiques colonisés. Ses idées sont reçues avec chaleur par les protestants non conformistes d'Ulster, pour la plupart presbytériens, d'esprit radical et démocratique, qui rêvent de secouer le joug du Château de Dublin, des grands propriétaires fonciers et de l'Église établie.

À l'automne de 1791, Wolfe Tone participe à la fondation du Club des Irlandais unis qui se propose d'unir les Irlandais de toutes confessions dans une même lutte pour [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : historien, docteur en droit, docteur honoris causa de la National University of Ireland et de l'Université d'Ulster (Royaume-Uni)

Classification

Pour citer l’article

Pierre JOANNON, « WOLFE TONE THEOBALD - (1763-1798) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theobald-wolfe-tone/