TÉLÉCOMMUNICATIONSLa révolution numérique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les signaux échangés au travers des réseaux de télécommunications ont été initialement de nature analogique, c'est-à-dire à variation continue. Malgré les progrès des techniques de traitement du signal, cette caractéristique a toujours rendu difficile la restitution du signal reçu avec une qualité voisine de celle du signal émis. La transformation du signal analogique en signal numérique est alors apparue comme une solution particulièrement prometteuse pour résoudre ce problème de qualité, tout en offrant bien d'autres perspectives. Cette transformation, ou processus de numérisation, consiste à mesurer l'amplitude du signal analogique source (quantification) à intervalles de temps réguliers (échantillonnage), la fréquence de cet échantillonnage devant être égale à au moins deux fois la fréquence maximale du spectre d'énergie du signal analogique. Par exemple, cette fréquence est de 8 kHz (kilohertz) pour un signal téléphonique dans la bande 300-3 400 Hz. Chaque mesure est ensuite exprimée sous la forme d'un nombre composé d'une suite de 1 et de 0, les éléments binaires ou bits (codage de source). Le codage de source est généralement suivi d'une opération de compression dont l'objectif est de réduire le débit binaire de manière à occuper le minimum de place sur les supports de transmission ou dans les mémoires. Enfin, une autre opération de codage intervient avant l'émission, sur un support de transmission, du signal issu du codage source : c'est le codage de canal dont le but est, en particulier, d'adapter le signal issu du codage source aux caractéristiques propres du support de transmission considéré, par exemple sa largeur de bande.

Les exploitants de réseaux téléphoniques ont été les premiers à se lancer, dès les années 1960, dans la numérisation de leurs réseaux en commençant par les systèmes de transmission. Mais, au fur et à mesure des progrès technologiques, d'autres démarches ont fait converger les mondes de la téléphonie, de l'informatique et de l'audiovisuel pour adopter progressivement le numérique, aussi bien dans les réseaux que dans les équipements périphériques, terminaux (postes téléphoniques, téléviseurs, ordinateurs...) et serveurs. Et on peut constater aujourd'hui que le numérique est omniprésent dans l'ensemble de ces domaines. Toutefois, si le terme de « révolution » est utilisé pour caractériser ce vaste mouvement, c'est surtout parce que cette grande aventure technique s'accompagne de profonds et rapides bouleversements : dans le monde des acteurs – industriels, exploitants de réseaux, fournisseurs de services... –, mais aussi pour les utilisateurs, dans leurs différentes sphères d'activité, de la vie professionnelle aux loisirs.

Les atouts du numérique

L'atout principal de la numérisation a d'abord été la qualité du signal restitué. En effet, sauf perturbation majeure, les déformations subies par les éléments binaires au cours de leur trajet à travers les réseaux n'empêchent pas de restituer fidèlement le signal d'origine. Mais la numérisation offre d'autres avantages importants qui ont fait d'elle un concept particulièrement séduisant :

– Elle a permis d'envisager la conception de réseaux véritablement multiservices. En effet, à partir du moment où tout type de média (sons, textes, graphiques, images fixes et animées) peut être converti en numérique à la source, des techniques de transfert d'informations (transmission, commutation, routage), elles-mêmes adaptées au numérique, conviennent par définition à tous les types de communications, sous réserve toutefois de respecter leurs contraintes propres de qualité de service.

– En combinant les effets de la compression de débit à la source et d'un codage de canal performant, la bande passante nécessaire pour transmettre un signal converti en numérique devient moins importante qu'avec des solutions analogiques, ce qui entraîne une réduction des coûts de transmission. Ainsi, dans le cas de la télévision, on transmet facilement jusqu'à huit programmes numérisés dans un canal qui ne transporte qu'un seul programme sous forme analogique.

– Les traitements associés au numérique s'appuient sur des technologies matérielles (microélectronique sur silicium) et logicielles dont l'évolution rapide des performances se traduit par une amélioration continue de la compétitivité technico-économique des produits numériques.

– Enfin, grâce aux [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Télécommunications : le numérique dans les terminaux

Télécommunications : le numérique dans les terminaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Télécommunications : développement du numérique

Télécommunications : développement du numérique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Afficher les 2 médias de l'article

Écrit par :

  • : ingénieur, École nationale supérieure des télécommunications, docteur-ingénieur de l'université de Paris

Classification

Autres références

«  TÉLÉCOMMUNICATIONS  » est également traité dans :

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Histoire

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 18 657 mots
  •  • 24 médias

Il n'y a pas de société sans communication. Et de tout temps celle-ci s'est heurtée au problème de la distance. Comment entrer rapidement en relation avec ceux qui sont sur une île voisine ou qui gardent les troupeaux dans la montagne ? Comment signaler l'arrivée de l'ennemi aux paysans pour qu'ils puissent se réfugier à temps dans l'enceinte fortifiée […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Les transmissions radio

  • Écrit par 
  • François DE RYCK
  •  • 4 938 mots
  •  • 5 médias

La radio tient une place particulière dans les télécommunications. Utilisée initialement pour les services de communications à longue distance et de diffusion, peu de temps après la première transmission radio de l'italien Guglielmo Marconi en 1895, elle s'est progressivement étendue à tous les domaines des télécommunications, jusqu'à la téléphonie […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Technologies optiques

  • Écrit par 
  • Irène JOINDOT, 
  • Michel JOINDOT
  •  • 7 037 mots
  •  • 8 médias

Le développement des télécommunications s'est caractérisé par l'utilisation d'un domaine de fréquences de plus en plus vaste, depuis les quelques kilohertz des premières lignes téléphoniques jusqu'aux quelques dizaines de gigahertz des liaisons radio. Il était donc a priori logique que la lumière puisse être utilisée afin de prolonger le spectre. Elle ne pou […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Transfert d'information par paquets dans les réseaux

  • Écrit par 
  • Dominique DELISLE
  •  • 9 495 mots
  •  • 4 médias

Quelle loi physique, quelle organisation de l'information choisir pour maximiser l'efficacité et la flexibilité du transfert dans un réseau, et comment optimiser l'usage des ressources physiques qui s'y trouvent mises en œuvre ? Ces questions récurrentes ont conduit depuis les débuts des télécommunications à une évolution continuelle au travers des différentes réponses qui leur ont été apportées. […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - La communication sans fil

  • Écrit par 
  • Alexandre COTARMANAC'H ECHEVARRIA, 
  • René WALLSTEIN
  •  • 6 673 mots
  •  • 5 médias

Portéespar la téléphonie, les télécommunications sans fil connaissent une croissance vertigineuse dans le monde. Dans pratiquement tous les pays, le parc du téléphone sans fil dépasse désormais celui du filaire, ce dernier ayant même amorcé une décroissance. Il est devenu plus économique et plus rapide d’installer des réseaux sans fil que de mettre en p […] Lire la suite

4G, télécommunications

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 1 571 mots

Le déploiement en France du réseau de communications sans fil de quatrième génération pour les terminaux mobiles, la 4G, engagé en 2012 en direction des entreprises, s’est poursuivi et amplifié en 2013 vers le grand public. La France, comme ses voisins européens, suit ainsi le mouvement initié à partir de 2009/2010 dans les pays scandinaves (Norvège, Suède), aux États-Unis d’Amérique, en Corée d […] Lire la suite

ANTENNES, technologie

  • Écrit par 
  • Jean-Charles BOLOMEY
  •  • 5 193 mots
  •  • 6 médias

Les possibilités offertes par la propagation des ondes électromagnétiques dans les milieux naturels sont exploitées à des fins multiples : radiodiffusion, télévision, radar, télécommunications, radionavigation... Dans toutes ces applications, l'antenne désigne ce composant indispensable au rayonnement et à la captation des ondes. Le mot est d'origine latine ( antenna ) et servait à désigner la ver […] Lire la suite

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique terrestre

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 7 818 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La neutrosphère, l’ionosphère et la magnétosphère »  : […] La présence de couches ionisées (particules chargées électriquement) est une autre caractéristique de l’atmosphère qui a retenu depuis longtemps l’attention des spécialistes en télécommunications, en raison de leur aptitude à propager certaines ondes électromagnétiques sur de longues distances. Alors que la couche qui se trouve en dessous de 60 kilomètres d’altitude – la neutrosphère – comporte a […] Lire la suite

BARAN PAUL (1926-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 365 mots

Ingénieur électricien américain, Paul Baran a inventé le concept de réseau distribué et, parallèlement aux travaux de l'informaticien britannique Donald Davies, la transmission de données par paquets. Ces inventions ont fourni les bases d'Internet. Paul Baran naît le 29 avril 1926 à Grodno en Pologne (aujourd'hui Hrodna en Biélorussie). En 1928, sa famille s'installe à Philadelphie, en Pennsylvani […] Lire la suite

BELL ALEXANDER GRAHAM (1847-1922)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY, 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une vie consacrée à la physiologie de la parole »  : […] Né le 3 mars 1847 à Édimbourg (Écosse) , Alexander Graham Bell a été fortement influencé dans ses travaux par son père, Alexander Melville Bell, et son grand-père, Alexander Bell, tous deux très impliqués dans la recherche sur les troubles du langage et de l’élocution. Après avoir étudié durant une année à l’université d’Édimbourg (1864-1865), il entame des recherches sur la physiologie de la paro […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel HARDY, « TÉLÉCOMMUNICATIONS - La révolution numérique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/telecommunications-la-revolution-numerique/