TARTAGLIA NICCOLO FONTANA dit (1499-1557)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien italien auquel on doit une méthode de résolution de l'équation du troisième degré et un des premiers traités de balistique. Niccolo Fontana est né à Brescia. Lors du sac de cette ville par les Français (1512), il eut la mâchoire fendue par un sabre ; il en résulta une difficulté de parole qui lui valut le surnom de Tartaglia (bègue). En 1534, il s'établit à Venise comme professeur de mathématiques.

La priorité de Tartaglia dans la résolution de l'équation du troisième degré, sans terme en x, lui fut contestée, en 1535, par A. Fior, élève du mathématicien bolonais S. dal Ferro. Dal Ferro avait découvert la résolution de l'équation du troisième degré, sans terme en x2, mais l'avait gardée secrète ; après sa mort, elle passa à Fior. Ayant entendu dire que Fior tenait la solution, Tartaglia essaya de la trouver et cela assura sa victoire.

Le traité d'artillerie Nova Scientia (1537) est une importante tentative pour établir les lois de la chute des corps. Peu après la publication de cet ouvrage, Cardan, médecin et chargé de cours de mathématiques à Milan, demanda à Tartaglia de publier sa résolution de l'équation du troisième degré. Ce dernier refusa d'abord, puis communiqua sa solution à Cardan sous la promesse du secret. Mais, en 1545, Cardan publia cette solution dans son ouvrage, Ars magna ; dans Quesiti et invenzioni diverse (1546), Tartaglia attaqua violemment Cardan, et il s'ensuivit une querelle épistolaire entre Tartaglia et l'élève de Cardan, L. Ferrari, qui atteignit son point culminant, en 1548, en une controverse publique que Ferrari gagna.

De 1556 à 1560 ont été publiés les trois volumes de son Trattato di numeri et misure. Tartaglia a aussi donné en 1543 des traductions d'Euclide et d'Archimède.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  TARTAGLIA NICCOLO FONTANA dit (1499-1557)  » est également traité dans :

ARTILLERIE ET ARMES À FEU PORTATIVES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 776 mots

xiv e  siècle Développement de l'artillerie à poudre à partir de 1313, plus de deux siècles et demi après l'apparition de la poudre noire en Chine : la légende en attribue la conception au moine allemand Berthold Schwartz. 1326 Le mot canone apparaît sur un manuscrit florentin et la première représentation en est donnée sur un manuscrit anglais, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artillerie-et-armes-a-feu-portatives-reperes-chronologiques/#i_21011

DEL FERRO SCIPIONE (1465-1526)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 614 mots

Le mathématicien italien Scipione Del Ferro (orthographié parfois Ferreo) est né à Bologne le 6 février 1465. On sait que son père travaillait dans un atelier de fabrication du papier. Del Ferro étudia probablement à l’université de Bologne, fameuse institution fondée en 1088 et protégée par une charte signée de l’empereur Frédéric Barberousse en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scipione-del-ferro/#i_21011

MÉCANIQUE - Histoire de la mécanique

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 6 180 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La balistique »  : […] C'est sous le nom de balistique que la technique des projectiles produit au xvi e et au début du xvii e  siècle un savoir particulier . Sans doute le jet, au service de l'agressivité de l'homme, appartient à une expérience aussi lointaine que celle des machines simples de la statique, mais l'invention des armes à feu et l'usage de l'artillerie sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-histoire-de-la-mecanique/#i_21011

Pour citer l’article

« TARTAGLIA NICCOLO FONTANA dit (1499-1557) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tartaglia/