TARENTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Port de la mer Ionienne (200 000 hab. en 2001), Tarente est le troisième pôle du triangle industriel qui a surgi dans les Pouilles — avec Bari et Brindisi. Les transformations ont été spectaculaires.

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Italie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Vieille fondation grecque contrôlant le goulet reliant le Mare Piccolo à la pleine mer, Tarente présente une dualité de plan semblable à celle de Bari : la vieille ville à l'ouest du goulet et la ville du xixe siècle à l'est. Sa population a décuplé depuis 1860. Une zone d'expansion urbaine s'étend actuellement au nord, de vastes zones industrielles à l'ouest.

Pêche, mytiliculture, chantiers navals, port militaire n'ont plus qu'un rôle secondaire depuis l'installation d'établissements industriels. Les plus importants sont la raffinerie Shell et surtout le centre sidérurgique de l'Italsider (entreprise nationale récemment privatisée) qui travaille à partir du minerai et du charbon importés (les besoins en eau sont partiellement couverts par le traitement de l'eau de mer). Ce secteur traverse une crise et est en phase de restructuration.

Le déséquilibre entre ce pôle de développement et les régions intérieures « déprimées » s'est accentué, mais c'est là un problème d'ensemble du Mezzogiorno. Au-delà de sa province, l'influence de Tarente est forte dans le sud-est des Pouilles et dans l'est de la Lucanie.

—  Robert BERGERON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Robert BERGERON, « TARENTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tarente/