KLINEFELTER SYNDROME DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le syndrome de Klinefelter est une anomalie des chromosomes sexuels relativement fréquente (1 garçon sur 500). Il se caractérise par la présence de testicules de petite taille, l’absence de développement des spermatozoïdes, une puberté tardive avec des caractères sexuels secondaires diminués (mais la taille du pénis est normale) ; le physique est habituellement fin et allongé avec parfois un développement des seins (gynécomastie), un retard mental dans 25 p. 100 des cas mais, beaucoup plus souvent, des troubles du comportement.

Le traitement hormonal permet de normaliser l’apparence physique masculine et la sexualité masculine, mais les patients sont stériles.

La majorité des patients Klinefelter ont un chromosome sexuel féminin supplémentaire avec une formule chromosomique XXY et 47 chromosomes au lieu de 46. D’autres formules peuvent exister mais sont plus rares : XXXY, XXXXY, XXYY, XXXYY, ainsi que des mélanges (mosaïques) ou des délétions partielle ou totales. Environ 40 p. 100 des syndromes de Klinefelter ont une formule normale XY.

Caryotype d’un syndrome de Klinefelter

Caryotype d’un syndrome de Klinefelter

photographie

Certains hommes présentent des troubles mineurs (dentition, volume des testicules, pilosité, puberté retardée, taille, etc.) associés ou non. La stérilité est en revanche constante, et d'ailleurs souvent à l'origine de la découverte de ce syndrome, appelé syndrome de Klinefelter.... 

Crédits : Wessex Reg. Genetics Centre/ Wellcome Collection (CC BY)

Afficher

Le variant XXXXY se caractérise par la fusion des os de l’avant-bras et d’autres anomalies squelettiques, un développement insuffisant du pénis et du scrotum, une descente incomplète des testicules et un retard mental marqué.

L’incidence du diabète et du goître est plus importante chez les patients Klinefelter, de même que la prévalence de différents cancers. La fixation de l’iode radioactif par la thyroïde ainsi que la réponse de la thyroïde aux injections de thyrotropine (TSH, ou thyroid stimulating hormone) sont parfois diminuées. La production de testostérone est inférieure à la normale, avec des 17-cétostéroïdes urinaires normaux ou bas. Les concentrations sériques et urinaires de FSH (gonadotrophine de stimulation folliculaire) et de LH (hormone lutéinisante) sont habituellement, mais pas toujours, augmentées.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  KLINEFELTER SYNDROME DE  » est également traité dans :

CARYOTYPE HUMAIN

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-François MATTEI, 
  • Marie-Geneviève MATTEI, 
  • Anne MONCLA
  •  • 4 780 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le syndrome de Klinefelter »  : […] Une atrophie testiculaire avec stérilité et un développement anormal des seins caractérisent le syndrome de Klinefelter . Le caryotype est 47,XXY avec présence de corps de Barr dans un frottis buccal. Il existe des variantes 48,XXXY ou 49,XXXXY qui s'accompagnent d'un retard plus important. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caryotype-humain/#i_503

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

  • Écrit par 
  • Jacques-Michel ROBERT
  •  • 11 129 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Anomalies prézygotiques »  : […] Dans le syndrome de Turner , le caryotype est généralement 45, X. L'un des gamètes ne comprenait pas de chromosome sexuel. Le sujet né de cet œuf est une femme en apparence, mais de petite taille et sans ovaire, donc sans ovulation. Dans le syndrome de Klinefelter , le caryotype est généralement 47, XXY. Le sujet né de cet œuf est un homme dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-humain/#i_503

DYSGÉNÉSIE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 183 mots

Nom donné par Broca au cas particulier d'hybridité où les métis, stériles entre eux, sont féconds avec l'une ou l'autre race mère. Il semble que ce sens ait été oublié et que le terme ait été repris au sens de perturbation, non plus dans la génération, mais dans le développement de l'organisme : ainsi parle-t-on dans le myxœdème de l'enfant d'une d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dysgenesie/#i_503

INTERSEXUALITÉ

  • Écrit par 
  • Katy HAFFEN
  •  • 2 775 mots

Dans le chapitre « Intersexualité génétique »  : […] L'intersexualité génétique, due à la constitution génétique même des sujets qui la manifestent, s'observe chez des animaux à faible détermination sexuelle. Chez ces animaux, l'un des groupes de gènes masculinisants (M) et féminisants (F), qui sont portés à la fois par les hétérochromosomes et par les autosomes, n'assure pas la dominance qui orien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intersexualite/#i_503

SEXUALISATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Jean-Marc LOBACCARO, 
  • Étienne PATIN, 
  • Lluis QUINTANA-MURCI, 
  • Charles SULTAN
  •  • 14 029 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Syndrome de Klinefelter »  : […] Ce syndrome, que nous préférons désigner sous le nom d'« orchidodystrophie polygonosomique », affecte des sujets masculins, dont le développement paraît se faire de façon assez satisfaisante jusqu'à l'âge de la puberté. À ce moment la verge se développe, des poils pubiens apparaissent, la voix mue. La plupart des sujets ont des érections et peuven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sexualisation-biologie/#i_503

TRANSSEXUALISME

  • Écrit par 
  • Sylvie SESÉ-LÉGER
  •  • 4 175 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Clinique, étiologie et thérapeutique »  : […] La conviction d'appartenir au sexe opposé est, chez le sujet transsexuel, une idée prévalente, c'est-à-dire une idée fixe qui occupe le champ de la conscience. Le sujet transsexuel refuse son sexe d'assignation, ce qui se traduit dès l'enfance par le choix de comportements relevant du sexe opposé ou par un refus des jeux et des manières correspond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transsexualisme/#i_503

EUCARYOTES (CHROMOSOME DES)

  • Écrit par 
  • Denise ZICKLER
  •  • 7 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Spécificité de la garniture chromosomique »  : […] Le cycle de reproduction de la plupart des espèces comporte une alternance régulière de deux phases. Durant la phase haploïde , souvent réduite chez les organismes supérieurs aux seules cellules sexuelles ou gamètes, le noyau contient un lot de chromosomes : par exemple n  = 4 chez la drosophile, n  = 13 chez le Coprin, n  = 10 chez le maïs, n  = 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eucaryotes-chromosome-des/#i_503

Pour citer l’article

« KLINEFELTER SYNDROME DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-klinefelter/