SOUS-JACENTE STRUCTURE, linguistique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aussi bien la Grammaire de Port-Royal que, plus tard, celle de Du Marsais ont reconnu la nécessité d'une description psychologique portant sur le passage des opérations prédicatives, porteuses d'un contenu sémantique, aux « constructions » réalisées dans l'énoncé terminal. Si ces dernières ne concernent que les phénomènes physiques de la parole, elles ne correspondent qu'approximativement à la complexité du substrat abstrait qui leur est sous-jacent. On ne doit pas s'étonner que N. Chomsky se reconnaisse dans la linguistique cartésienne, telle que Port-Royal la perpétue, un ascendant réel : « Quand je dis, Dieu invisible a créé le monde visible, il se passe trois jugements dans mon esprit renfermés dans cette proposition. Car je juge : 1. Que Dieu est invisible ; 2. Qu'il a créé le monde ; 3. Que le monde est visible » (cité par Chomsky, La Linguistique cartésienne).

Ce problème n'est pas seulement intéressant pour le théoricien de la langue, soucieux d'étudier les procédures impliquées par ce passage (Chomsky les appellera « transformations »), mais, par là, est soulevée toute la question des universaux de langage, qui reste, bien entendu, très actuelle ; qu'est-ce qui assure qu'on puisse élaborer une théorie déductive du langage humain capable de s'appliquer à toutes les langues, mais seulement aux langues et non à tous les systèmes de communication en général ? La réponse, un large pan de la linguistique contemporaine semble la situer dans une meilleure analyse, toujours plus affinée de la structure sous-jacente, par-delà les différences de surface entre les langues.

—  Robert SCTRICK

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SOUS-JACENTE STRUCTURE, linguistique  » est également traité dans :

CHOMSKY NOAM (1928- )

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POLLOCK
  •  • 4 011 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La « grammaire universelle » »  : […] Afin de répondre à ces questions, Chomsky soutient que, par-delà les descriptions précises des langues qu'elle rend possibles, la théorie linguistique doit spécifier les aspects invariants et les propriétés formelles des systèmes de règles mis en œuvre dans chaque description : si nous imputons ces propriétés à l'état initial des locuteurs, nous aurons distingué les aspects de notre savoir linguis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noam-chomsky/#i_51189

JAKOBSON ROMAN (1896-1982)

  • Écrit par 
  • Nicolas RUWET
  •  • 2 295 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les suggestions de Jakobson : grammaire générative, sémiotique et poétique »  : […] L'arrivée de Jakobson à Harvard et au M.I.T. a été décisive pour le développement des études slaves aux États-Unis et pour le renouveau de la linguistique générale dans le monde. Son érudition, son imagination théorique, son ouverture d'esprit, sa chaleur, ont attiré des dizaines d'étudiants, dont beaucoup sont eux-mêmes devenus des maîtres. L'importance qu'il attache au problème des universaux et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-jakobson/#i_51189

PRÉPOSITION

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 772 mots

On appelle « préposition » une des parties du discours, invariable et toujours liée à un syntagme qu'elle régit et précède immédiatement (c'est le cas le plus général et le terme même de pré-position l'atteste), qu'elle peut suivre (certains lui réservent alors la dénomination de postposition : en allemand, meiner Meinung nach , « d'après moi » ; en latin, exempli gratia , « par exemple »), ou don […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preposition/#i_51189

SYNTAXE

  • Écrit par 
  • Michel BRAUDEAU
  •  • 1 030 mots

Traditionnellement, les grammairiens occidentaux envisagent l'étude de toute langue sous trois grands aspects : sémantique (ou lexical), morphologique (formation des mots et variations de leur forme), syntaxique (rapport entre les mots). Dans ce cadre, la syntaxe est essentiellement conçue comme l'étude de la combinaison des mots dans la phrase, la « construction des mots ensemble » (Port-Royal). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syntaxe/#i_51189

TAXINOMIE, linguistique

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 214 mots

En linguistique, la conception taxinomique de la grammaire caractérise la plupart des théories structurales qui veulent aboutir, selon l'expression de Z. Harris, à une « grammaire de listes » ayant pour souci d'inventorier les classes d'items et celles, plus complexes, des séquences d'items ; il est bien clair qu'à l'image des sciences exactes qui, au prix d'une cassure épistémologique, ont dû qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taxinomie-linguistique/#i_51189

THÉORIE DES TRACES

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POLLOCK
  •  • 707 mots

Dans le cadre de la théorie standard étendue de la grammaire transformationnelle, la théorie des traces constitue une redéfinition des transformations de mouvement. Cette redéfinition permet également de faire apparaître des généralisations intéressantes à la fois en sémantique et en phonologie. Considérons la phrase suivante : (1) Jean semble les détester tous. On considère en grammaire transform […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-traces/#i_51189

THÉORIE STANDARD ÉTENDUE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POLLOCK
  •  • 1 111 mots

Dans le cadre général de la grammaire générative, on peut caractériser de façon informelle la théorie standard étendue comme un effort visant à rendre aussi spécifiques et restrictifs que possible les outils descriptifs mis à la disposition du linguiste dans sa tâche d'analyse des différentes langues naturelles. Ainsi, par rapport à la théorie standard de la grammaire générative, représentée par e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-standard-etendue/#i_51189

Pour citer l’article

Robert SCTRICK, « SOUS-JACENTE STRUCTURE, linguistique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-sous-jacente-linguistique/