STRUCTURE (anthropologie)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au milieu du xxe siècle, la notion de structure a eu tendance à supplanter, en anthropologie, les notions plus anciennes de système et d'organisation, de forme et de type d'organisation. Trois spécialistes des systèmes de parenté faisaient paraître, coup sur coup, des ouvrages aux titres révélateurs, qui allaient devenir des classiques de la discipline. En 1949, Claude Lévi-Strauss publiait en France ses Structures élémentaires de la parenté, tandis que paraissait aux États-Unis Social Structure de George Peter Murdock, et qu'Alfred Reginald Radcliffe-Brown s'apprêtait à publier, trois ans plus tard, au Royaume-Uni, Structure and Function in Primitive Society. La vogue du structuralisme allait alors commencer, pour une vingtaine d'années environ, avec son lot inévitable d'enthousiasmes irréfléchis, d'illusions et de déconvenues.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : anthropologue au Centre de recherche en épistémologie appliquée (C.R.E.A.), École polytechnique

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Lucien SCUBLA, « STRUCTURE (anthropologie) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-anthropologie/