STRUCTURE (anthropologie)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ambitions théoriques

Avec des méthodes fort différentes, Murdock et Lévi-Strauss entreprennent l'analyse structurale de la culture, en se plaçant sur le terrain privilégié des systèmes de parenté, et en regardant comment leurs différentes composantes peuvent se combiner les unes avec les autres. Murdock recense toutes les nomenclatures de parenté attestées par l'ethnographie pour en dresser une classification systématique. Mais il étudie aussi leur plus ou moins grande stabilité et leur capacité à se transformer ou non les uns dans les autres. Lévi-Strauss part des différentes règles de mariage pour remonter à leur principe commun, l'échange des femmes entre les groupes, conçu comme matrice du lien social, et pour dresser le tableau complet de toutes les manières possibles de mettre en œuvre ce principe. L'un et l'autre contribuent ainsi à réaliser partiellement la première grande ambition du structuralisme, pris au sens large du terme : celle de toujours replacer le réel observé dans le champ des possibles, en établissant, pour chaque institution, le système complet de ses variations possibles et de ses invariants structuraux.

La deuxième ambition du structuralisme va bien au-delà de ces prouesses formelles. Elle consiste à mettre au jour la dynamique interne des sociétés, les raisons structurales de leur fonctionnement et de leur stabilité. C'est ce qu'Edward Evan Evans-Pritchard se propose de faire dans son analyse classique de la structure segmentaire des Nuer, éleveurs du Soudan (1940). Contrairement à Radcliffe-Brown, il ne définit pas la structure sociale comme constituée des éléments de la société et de leurs relations, mais comme faite de rapports et de « rapports entre ces rapports ». Il ne s'arrête pas aux rapports d'inclusion et d'opposition des différents groupes sociaux, mais dégage les principes de fission et de fusion qui permettent à ces groupes d'interagir, et leur ar [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : anthropologue au Centre de recherche en épistémologie appliquée (C.R.E.A.), École polytechnique

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Lucien SCUBLA, « STRUCTURE (anthropologie) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-anthropologie/