STOKES sir GEORGE GABRIEL (1819-1903)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien et mathématicien britannique né à Skreen et mort à Cambridge. Nommé professeur de mathématiques à l'université de Cambridge en 1849, George Gabriel Stokes fut élu en 1851 à la Royal Society, où il assura pendant trente ans les fonctions de secrétaire, avant d'en devenir président. Isaac Newton est le seul à avoir cumulé ces fonctions avant lui. Stokes est célèbre pour ses travaux sur les fluides visqueux et pour sa loi de la viscosité (qui porte son nom), qui décrit le mouvement d'une sphère solide immergée dans un fluide, ainsi que pour son théorème fondamental de l'analyse vectorielle. Ses premières publications concernent le mouvement des fluides et les fluides incompressibles (1842-1843), puis le frottement des fluides en mouvement ainsi que l'équilibre et le mouvement des solides élastiques (1845).

George Stokes

George Stokes

photographie

Le physicien et mathématicien britannique George Gabriel Stokes (1819-1903), vers 1890. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Stokes étudie également la fluorescence (dont il invente le nom) qu'il utilise dans l'étude de l'ultraviolet ; il démontre la transparence du quartz à l'ultraviolet. Il se rend célèbre par sa théorie ondulatoire de la lumière et le concept d'éther qui l'accompagne. Il suggère que l'éther doit avoir les propriétés de la cire, c'est-à-dire qu'il est rigide mais peut se déplacer s'il est soumis à une impulsion lente et constante, celle des planètes en rotation par exemple. Les planètes, en vertu du frottement, doivent en outre entraîner partiellement l'éther.

Par ses travaux sur la variation de la gravitation à la surface de la Terre (1849), Stokes est un des initiateurs de la géodésie. En étudiant les raies obscures de Fraunhofer, Stokes suggère en 1854, avant la théorie de Kirchhoff, qu'elles sont dues à l'absorption de certaines longueurs d'onde par les atomes présents dans les couches superficielles du Soleil.

Les travaux scientifiques de Stokes ont été publiés en cinq volumes.

—  Agnès LECOURTOIS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Agnès LECOURTOIS, « STOKES sir GEORGE GABRIEL - (1819-1903) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stokes-sir-george-gabriel/