STÉGOCÉPHALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Relations de parenté

Les relations de parenté à l'intérieur de chaque grand groupe de stégocéphales (temnospondyles, seymouriamorphes, diadectomorphes, et lépospondyles) sont assez bien cernées, mais ce n'est pas le cas de leurs relations avec les amniotes et les lissamphibiens, dont les origines respectives demeurent très débattues. Deux principales phylogénies s'opposent ; l'une suggère de rechercher l'origine des lissamphibiens parmi les dissorophoïdes (groupe de temnospondyles aquatiques évoquant les salamandres), l'autre parmi les lépospondyles. Pour certains auteurs, l'origine des lissamphibiens serait à rechercher chez ces deux groupes. Concernant l'origine des premiers amniotes (reptiles), le problème persiste également entre seymouriamorphes, anthracosaures et diadectomorphes, bien qu'un contresens se soit formé autour des diadectomorphes. Il semble cependant que ces interrogations soient plutôt d'ordre méthodologique : les bases de données anatomiques ayant mené à ces conclusions ont souvent été dressées sans vérifications apportées par les spécimens fossiles eux-mêmes. La recherche de fossiles sur le terrain, dans des couches du Paléozoïque, apportera sans doute de nouveaux éléments de réponse.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Médias de l’article

Pièces de squelette

Pièces de squelette
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ichtyostega : squelette complet

Ichtyostega : squelette complet
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ichtyostega : squelette du plafond buccal

Ichtyostega : squelette du plafond buccal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Temnospondyles : squelette palatal

Temnospondyles : squelette palatal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin





Écrit par :

  • : docteur en paléontologie du Muséum national d'histoire naturelle, Paris, chercheur au C.N.R.S., affecté au Muséum national d'histoire naturelle, en paléo-biodiversité et paléo-environnement

Classification


Autres références

«  STÉGOCÉPHALES  » est également traité dans :

AMPHIBIENS ou BATRACIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 6 161 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Évolution »  : […] On considère désormais que, des trois groupes actuels d'Amphibiens, ce sont les Urodèles et les Anoures qui sont les plus étroitement apparentés et sont regroupés sous le nom de Batrachia, tandis que les Gymnophiones constituent leur groupe frère . À l'état fossile, on connaît peu de lissamphibiens antérieurs au Crétacé, le plus ancien étant un anoure très primitif, Triadobatrachus , du Trias […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Sébastien STEYER, « STÉGOCÉPHALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stegocephales/