GRAF STEFFI (1969- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Steffi Graf est née le 14 juin 1969 à Mannheim. En 1987, elle s'impose à Roland-Garros face à Martina Navratilova. Cette victoire symbolise un changement de génération, puisque Steffi Graf va dominer le tennis féminin durant la fin des années 1980 et le début des années 1990. L'Allemande s'imposera de nouveau sur la terre battue parisienne en 1988, 1993, 1995 et 1996. Steffi Graf remporte également sept fois le titre à Wimbledon, quatre fois à Flushing Meadows comme en Australie. En 1988, le tennis fait son retour officiel au programme olympique, et, en dominant l'Argentine Gabriela Sabatini, elle succède au palmarès à... Helen Wills (1924). En cette même année 1988, Steffi Graf réussit le Grand Chelem, un exploit que seules avant elle l'Américaine Maureen Connolly (1953) et l'Australienne Margaret Court (1970) étaient parvenues à réaliser. L'Allemande est au faîte de sa gloire.

Steffi Graf

Steffi Graf

photographie

La championne allemande Steffi Graf : après les duels entre Chris Evert et Martina Navratilova, sa rivalité avec Monica Seles a beaucoup fait pour la promotion du tennis féminin. 

Crédits : Bob Martin/ Allsport/ Getty

Afficher

À partir de 1990, une nouvelle rivale impose son talent sur les courts : la Serbe Monica Seles. Les deux joueuses vont se disputer le leadership mondial jusqu'en 1993. Mais, le 30 avril 1993, Monica Seles est poignardée par un « admirateur » de Steffi Graf, et elle ne reprendra la compétition qu'en 1995. Steffi Graf est également affectée par l'inculpation et l'emprisonnement, en 1995, de son père. Ce dernier était chargé par sa fille de gérer la fortune colossale qu'elle a amassée. Le fisc allemand constatera des fraudes et engagera des poursuites judiciaires. Ce n'est que grâce à sa force de caractère hors du commun que Steffi Graf peut surmonter cette épreuve et continuer à accumuler les victoires. Néanmoins, au début de 1997, elle doit céder sa place de numéro un mondiale à une étoile montante, la Suissesse Martina Hingis. En 1999, Steffi Graf, de retour au premier plan, remporte de nouveau les Internationaux de Roland-Garros, en battant à la surprise de tous Martina Hingis, à l'issue d'une rencontre mémorable (4-6, 7-5, 6-2). Le 12 août 1999, elle annonce sa retraite sportive.

Malgré des adversaires plus que coriaces (Martina Navratilova, Chris Evert, Gabriela Sabatini, puis Monica Seles, Martina Hingis, Arantxa Sanchez...), Steffi Graf possède l'un des plus beaux palmarès du tennis féminin : elle a en effet remporté vingt-deux tournois du Grand Chelem, plus de cent titres sur le circuit féminin, ainsi que la Coupe de la Fédération (Fed Cup) en 1987 et en 1992. Et son mariage avec le tennisman américain Andre Agassi en 2001 fit le bonheur des magazines people

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  GRAF STEFFI (1969- )  » est également traité dans :

TENNIS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 531 mots

2 juillet 1874 Walter Clopton Wingfield obtient un brevet pour « un court transportable et perfectionné permettant de jouer à l'ancien jeu de tennis » et crée le sphéristique ou lawn-tennis (tennis sur gazon). Wingfield est ainsi tenu comme le précurseur du tennis actuel. 1877 Première édition du tournoi de Wimbledon. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tennis-reperes-chronologiques/#i_98519

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « GRAF STEFFI (1969- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/steffi-graf/