SELES MONICA (1973- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La tenniswoman américaine d'origine serbe Monica Seles, née le 2 décembre 1973 à Novi Sad, domina le circuit féminin au début des années 1990. Avec son style tout en puissance et les cris qui accompagnaient chacun de ses coups, elle a fait entrer sa discipline dans une nouvelle ère, qui verrait s'éclipser les championnes au fin toucher de balle.

Étonnement précoce, elle s'impose à Roland-Garros dès 1990, face à l'Allemande Steffi Graf (7-6, 6-4) qui domine alors le circuit féminin. Cette victoire marque le début d'une franche rivalité sportive. Monica Seles réédite son succès sur la terre battue parisienne en 1991 (contre l'Espagnole Arantxa Sanchez) et en 1992, une nouvelle fois face à Steffi Graf. Elle remporte également les Internationaux d'Australie en 1991 (face à la Tchèque Jana Novotna), et 1992 (contre l'Américaine Marie-Jo Fernandez) et en 1993 (contre Steffi Graf) et les Internationaux des États-Unis en 1991 (face à Martina Navratilova) et en 1992 (contre Arantxa Sanchez).

À moins de vingt ans, elle a déjà remporté neuf tournois du Grand Chelem et semble alors partie pour se forger l'un des plus formidables palmarès du tennis féminin. Mais, le 30 avril 1993, son destin bascule : poignardée par Gunther Parche, un supporter fanatique de Steffi Graf, elle semble perdue pour le sport. À force de volonté, Monica Seles retrouvera le chemin des courts et parviendra à remporter les Internationaux d'Australie en 1996, contre l'Allemande Anke Huber. Par la suite, elle n'obtiendra plus de succès majeur, mais continuera à jouer à un bon niveau jusqu'en 2002.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SELES MONICA (1973- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/monica-seles/