EVERT CHRIS (1954- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Élégante et romantique, l'Américaine Chris Evert, née le 21 décembre 1954 à Fort Lauderdale en Floride, fut l'une des tenniswomen les plus charismatiques et les plus appréciées du public. Du milieu des années 1970 au milieu des années 1980, sa rivalité avec Martina Navratilova, qui se transformera en amitié sincère, servit à merveille la cause du tennis féminin. Cette droitière fut aussi la première championne à effectuer efficacement le revers à deux mains, une technique que nombre de ses cadettes utiliseront.

Le grand public découvre Chris Evert en 1974, année où elle remporte les Internationaux de France et de Grande-Bretagne, les deux fois face à la Russe Olga Morozova. Cette année-là, elle gagne plus de cinquante matchs consécutivement. En 1975, elle livre et remporte son premier duel face à Martina Navratilova, en finale du tournoi de Roland-Garros, et s'adjuge les Internationaux des États-Unis, en dominant en finale la star australienne déclinante Evonne Goolagong-Cawley.

Chris Evert devient alors la reine du tennis féminin. Son charme séduit tous les publics, ainsi que son compatriote Jimmy Connors, avec qui elle entretient une brève relation amoureuse. Dès lors, Chris Evert multiplie les succès. Elle s'imposera encore cinq fois à Roland-Garros (1979, 1980, 1983, 1985 et 1986, ces deux dernières années face à Martina Navratilova), une fois à Wimbledon (1981, face à la Tchécoslovaque Hana Mandlikova), s'adjugera deux fois les Internationaux d’Australie (1982, 1984) et cinq fois les Internationaux des États-Unis (1976, 1977, 1978, 1980, 1982). Chris Evert a ainsi remporté dix-huit tournois du Grand Chelem en simple.

Chris Evert, 1981

Chris Evert, 1981

photographie

Chris Evert, radieuse après sa troisième victoire à Wimbledon, en 1981. L'Américaine charma tous les amateurs de tennis dans les années 1970 et 1980. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Chris Evert met fin à sa carrière en 1989. Elle a remporté cent cinquante-sept tournois en simple. Une seule joueuse a fait mieux : Martina Navratilova. Surtout, Chris Evert laisse d’elle une image alliant volonté et fair-play.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  EVERT CHRIS (1954- )  » est également traité dans :

NAVRATILOVA MARTINA (1956- )

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 472 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une carrière exceptionnelle »  : […] Malgré toutes ses difficultés personnelles, Martina Navratilova avait commencé d'engranger les victoires, ses passionnants duels avec l'Américaine Chris Evert donnant une nouvelle impulsion au tennis féminin. En 1978, elle s'était imposée à Wimbledon face à sa rivale, à l'issue d'une partie palpitante (2-6, 6-4, 7-5), renouvelant sa victoire l'ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martina-navratilova/#i_98501

TENNIS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 531 mots

2 juillet 1874 Walter Clopton Wingfield obtient un brevet pour « un court transportable et perfectionné permettant de jouer à l'ancien jeu de tennis » et crée le sphéristique ou lawn-tennis (tennis sur gazon). Wingfield est ainsi tenu comme le précurseur du tennis actuel. 1877 Première édition du tournoi de Wimbledon. 8-9 août 1900 Première Cou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tennis-reperes-chronologiques/#i_98501

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « EVERT CHRIS (1954- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chris-evert/