ŚRUTI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La tradition hindoue, sous sa forme la plus orthodoxe, classe en deux grandes catégories les textes religieux qu'elle tient pour normatifs : ceux qui relèvent de la Shruti (śruti) et ceux qui appartiennent à la Smriti (smṛti). Ce dernier terme, dont le sens premier est « mémoire », regroupe tous les textes que l'on regarde, certes, comme inspirés par la divinité mais qui restent contingents, dans la mesure où ils sont adaptés aux conditions particulières des temps que nous vivons ; la Shruti, au contraire, est le nom que l'on donne aux Écritures sacrées considérées comme éternelles, non humaines (a-pauruṣeya) et qui, de ce fait, ne peuvent être affectées en rien par les circonstances entourant leur « révélation ». Il faut se rappeler à ce propos que, pour l'hindouisme, l'univers est en perpétuel devenir : né dans la perfection (âge d'or), il se dégrade progressivement jusqu'à disparaître pour renaître ensuite selon la doctrine des cycles cosmiques. Nous vivons actuellement la fin de l'un de ces cycles et notre « âge de fer » requiert des formes de culte adaptées aux conditions spirituellement misérables de notre monde : les textes de Smriti (purânas, tantras, entre autres) enseignent ces formes de culte. Il existe cependant un substrat permanent, invariable, qui transcende le chatoiement des phénomènes : c'est le brahman (l'Absolu, le Principe de toutes choses), dont la manifestation première est une vibration sonore ; non pas seulement un son inarticulé (ce serait le brahman lui-même, l'Absolu non manifesté), mais une Parole (semblable au Logos des Grecs ou au Verbe de la Bible), un discours éternel. Au commencement de chaque cycle cosmique, des individus privilégiés, les rishis (ṛṣi) ont la révélation de cette Parole ; ils entendent ce discours et le transcrivent en langage accessible aux êtres supérieurs, hommes et dieux : c'est la Shruti (dont le sens premier est « audition », puis « Révélation ») ou, comme on la nomme aussi, le Véda (mot qui signifie d'abord la « Science », le « savoir-par-excellence »). Ainsi le terme « shruti » en arrive-t-il à désigner l'ensemble des Écritures révélées sur lesquelles se fonde l'idéologie brahmanique. C'est là du moins la position des écoles les plus orthodoxes, à commencer par le Védânta, dont tous les docteurs, et notamment le plus grand de tous, le Shankara (viiie s.), professent que le seul objet de l'investigation « philosophique » est l'interprétation de la Shruti en termes qui soient accessibles aux hommes d'aujourd'hui.

—  Jean VARENNE

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lyon-III

Classification


Autres références

«  SRUTI  » est également traité dans :

HINDOUISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 9 181 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les milieux sectaires »  : […] S'agit-il vraiment d'un fait nouveau ? À vrai dire, des communautés restreintes se consacrant au culte d'une forme divine considérée comme la Forme Ultime ont dû exister auparavant. Pour la foule, ce rattachement paraît secondaire, car la piété était entièrement polarisée par la manifestation locale. Cependant, toujours soucieux d'universalisme, les chefs de file relieront ces divinités particuliè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hindouisme/#i_38252

LOGIQUE INDIENNE

  • Écrit par 
  • Kuno LORENZ
  •  • 6 603 mots

Dans le chapitre « Le mot et la chose »  : […] On comprendra que les doctrines des grammairiens et des mīmāṁsakas se caractérisent par une interrelation systématique entre la logique et la philosophie du langage, tandis que les doctrines des naiyāyikas et celles des logiciens bouddhistes s'accordent à insister sur les liens entre la logique et l' épistémologie. On n'aura donc pas lieu d'être surpris en constatant qu'une grave querelle entre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logique-indienne/#i_38252

RÉVÉLATION

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 3 751 mots

Dans le chapitre « L'hindouisme »  : […] Dans la tradition hindoue, on regarde comme śruti , révélation (littéralement : « ce qui a été entendu »), les livres védiques (de veda, qui signifie connaissance) : Ṛgveda , Sāmaveda , Yajurveda , Atharvaveda , ainsi que leurs compléments. Ces livres anciens se présentent comme la transcr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revelation/#i_38252

SANSKRITES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 8 973 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le corpus des textes anciens »  : […] La littérature védique est un corpus de textes clos, reconnu comme faisant un ensemble par la tradition indienne qui lui a donné le nom générique de veda (« savoir »). Veda désigne proprement les quatre textes les plus anciens, qui sont des collections d'hymnes aux dieux ( Ṛgveda ), de mélodies ( Sāmaveda ), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-et-litterature-sanskrites/#i_38252

UPANIṢAD

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 3 566 mots

Les upaniṣad sont les premiers textes sanskrits dont l'Occident ait eu connaissance : Anquetil-Duperron en publia en 1801, sous le titre d' Oupnekat , une traduction latine fondée sur une version persane. Parmi les textes de la Śruti ( Révélation), elles étaient ceux que, lors d'une récitation védique, l'on disait en dernier : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/upanisad/#i_38252

VEDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 13 414 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Genres littéraires »  : […] Il va sans dire que des Écritures sacrées de ce type ne peuvent être tenues pour l'œuvre d'auteurs humains : le Veda, aux yeux de la tradition hindoue, est a-pauruṣeya (non humain) et, puisqu'il relève du monde divin, il est, par là même, éternel ( sanatana ). L'« énergie faite de son » ( śabda-brahman ) qui le constitue se perpétu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veda/#i_38252

Pour citer l’article

Jean VARENNE, « ŚRUTI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sruti/