ASCH SOLOMON (1907-1996)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Psychologue social d'inspiration gestaltiste, Solomon Asch soulignait la nécessité d'envisager l'individu dans sa globalité en prenant en compte le contexte dans lequel s'insère le comportement social. Né à Varsovie en 1907, il émigre à New York avec sa famille en 1920. Il effectue un doctorat sur l'apprentissage à Columbia avant d'enseigner à Brooklyn College (1940-1943). Il découvre le gestaltisme par l'intermédiaire de Max Wertheimer, qui a fui l'Allemagne, et y voit une alternative au béhaviorisme alors dominant. En 1943, au décès de Wertheimer, il le remplace à la New School of Social Research. En 1947, il rejoint Swarthmore College, centre du gestaltisme aux États-Unis. Il enseigne également à l’université Rutgers (1966-1972), puis à l'université de Pennsylvanie (1972-1979). Il se fait connaître initialement pour ses travaux d'inspiration gestaltiste sur la perception visuelle menés avec Herman Witkin. Il appliquera également les principes gestaltistes dans ses travaux sur la formation d'impressions dans lesquels il montre comment les individus se forment une impression globale d'autrui à partir d'une liste de traits psychologiques. Dans ses études sur le conformisme, il met en évidence qu'une proportion non négligeable d'individus sont susceptibles d'altérer leur jugement d'un stimulus non ambigu (la longueur d'une ligne) lorsqu'ils sont confrontés au consensus d'une majorité (en réalité des comparses de l'expérimentateur). Ces travaux joueront un rôle déterminant dans l'étude de l'influence sociale à travers, notamment, les recherches de Stanley Milgram sur la soumission à l'autorité et celles de Serge Moscovici sur l'influence des minorités.

—  Olivier KLEIN

Bibliographie

S. E. Asch, Social Psychology, Oxford University Press, Oxford-New York, 1952.

Écrit par :

  • : professeur de psychologie sociale à l'université libre de Bruxelles (Belgique)

Classification


Autres références

«  ASCH SOLOMON (1907-1996)  » est également traité dans :

PSYCHOLOGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 4 474 mots

Dans le chapitre « Panorama historique »  : […] les plus productifs de cette discipline naissante. À la même époque, les travaux de Solomon Asch révélaient de manière saisissante qu’une majorité numérique était susceptible d’influencer les jugements perceptuels d’individus confrontés à une tâche d’évaluation objective de la longueur de lignes. Par exemple, durant une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-sociale/#i_56948

Pour citer l’article

Olivier KLEIN, « ASCH SOLOMON - (1907-1996) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/solomon-asch/