VÉGH SÁNDOR (1912-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le nom de Sándor Végh reste indissociable du quatuor à cordes (le Quatuor Végh) qu'il avait fondé, mais ce grand violoniste était aussi un musicien de chambre accompli, recherché par les plus grands ensembles européens.

Il naît dans la cité hongroise de Klausenburg (aujourd'hui Cluj-Napoca, en Roumanie) le 17 mai 1912. Élève de Nándor Zsolt, Imre Waldbauer et Leó Weiner à l'Académie de musique de Budapest dès 1924, il étudie ensuite le violon avec Jenö Hubay, et la composition avec Zoltán Kodály, à partir de 1926. Un an plus tard, il remporte le prix Hubay et le prix Remenyi. En 1929, il joue en concerto sous la direction de Richard Strauss et commence une carrière de soliste où il s'affirme comme l'un des grands représentants de l'école hongroise de violon, au même titre que Joseph Szigeti, André Gertler ou Tibor Varga. Il découvre la musique de chambre en faisant partie du Trio hongrois (1931-1933), aux côtés d'Ilonka Krauss et de Lászlo Vincze. Il se tourne ensuite vers le quatuor à cordes et participe à la fondation du Quatuor hongrois, dont il est d'abord premier violon pendant un an (1934-1935) puis, après avoir laissé sa place à Zoltán Székely, second violon jusqu'en 1940. Avec cet ensemble, il participe à la création européenne du Cinquième Quatuor à cordes de Bartók à Barcelone en 1936. En 1940, il fonde le Quatuor Végh avec le violoniste Sándor Zöldy, l'altiste György Janzer et le violoncelliste Paul Szabó. En 1978, Zöldy et Janzer seront remplacés respectivement par Philip Naegele et Bruno Giuranna, et le quatuor poursuivra ses activités jusqu'en 1980. En 1946, le Quatuor Végh remporte le premier prix au concours international de Genève. Il s'impose rapidement dans le monde entier comme l'une des grandes formations issues de la tradition d'Europe [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « VÉGH SÁNDOR - (1912-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sandor-vegh/