SALON DE MUSIQUE, film de Satyajit Ray

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Salon de musique (Jalsaghar), adapté d'un conte indien, semble en décalage avec le réalisme des productions précédentes du cinéaste bengali Satyajit Ray (1921-1992). Celui-ci venait d'achever La Complainte du sentier (Pather Panchali, 1955) et L'Invaincu (Aparajito, 1956), les deux premiers volets de sa trilogie. Le troisième volet, Le Monde d'Apu (Apu Sansar), sera tourné en 1959 parachevant cette saga des paysans bengalis. Auteur par la suite de plus d'une trentaine de films, d'une douzaine de livres pour enfants, traducteur de Lewis Carroll, Satyajit Ray poursuivra à travers son œuvre une approche à la fois critique et nostalgique de la décadence de la société indienne.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences, sociologue à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Autres références

«  SALON DE MUSIQUE, Satyajit Ray  » est également traité dans :

KHAN VILAYAT (1928-2004)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 868 mots

Celui dont les compositions illuminent le film de Satyajit Ray Le Salon de musique (1958) fut en quelque sorte l'anti-Ravi Shankar. Ustad (« maître ») Vilayat Khan jouait lui aussi du sitar. Mort le 13 mars 2004 à Bombay, il était né à Gowripur, dans l'est du Bengale devenu aujourd'hui le Bangladesh. Mais, alors que Ravi Shankar se fit un devoir de populariser les rāgas indiens dans le monde en […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Kristian FEIGELSON, « SALON DE MUSIQUE, film de Satyajit Ray », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/salon-de-musique/