RUANRUAN [JOUAN-JOUAN]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Confédération de tribus nomades d'origine protomongole, qui s'est étendue au ve siècle sur tout le territoire de la Mongolie et de la Mandchourie occidentale actuelles. D'abord dépendant des Xianbei (les vainqueurs en 155 des Xiongnu), les Ruanruan les évincent sous le règne de leur chef Shelun vers 400 et acquièrent en Asie centrale un pouvoir considérable, qui dure près d'un siècle et demi. Leur histoire, connue uniquement d'après les sources chinoises, est encore mal élucidée, et le problème de leur identité avec les Avar, peuplades qui ont ravagé l'Europe durant trois siècles jusqu'au règne de Charlemagne, reste entier. C'est chez eux qu'apparaissent pour la première fois les titres royaux mongols de qan (ou khan) et de qaghan (ou kaghan), qui ont remplacé dans les steppes l'ancien titre de shanyu en usage chez les Xiongnu. En lutte constante contre leurs congénères Tabgatch ou Tuoba, qui se sont sinisés après avoir fondé en 386 la dynastie Wei en Chine du Nord, ils sont les alliés des Huns Ephtalites (ou Hephtalites, ou « Blancs »), eux aussi d'origine protomongole, qui occupent alors la zone occidentale de l'Asie centrale. Affaiblis par des dissensions internes, ils sont écrasés en 552 par une coalition de leurs vassaux, les Turcs Tujiue, et des Wei, et ils disparaissent de l'histoire de l'Asie orientale.

400 à 500. Royaumes barbares

400 à 500. Royaumes barbares

vidéo

Grandes Invasions. Division de l'Empire romain. Création de royaumes barbares en Chine.Au Ve siècle, des peuples nomades déferlent massivement sur l'Extrême-Orient et sur l'Occident. C'est la période dite des Grandes Invasions.En Chine tout d'abord, les royaumes barbares du nord sont absorbés... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

—  Françoise AUBIN

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S. et à la Fondation nationale des sciences politiques (C.E.R.I)

Classification


Autres références

«  RUANRUAN [ JOUAN-JOUAN ]  » est également traité dans :

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « La Chine du Nord du IVe au VIe siècle »  : […] Les infiltrations de tribus originaires de la steppe et, dans le Nord-Ouest, des montagnards Qiang apparentés aux Tibétains se sont en effet poursuivies pendant les ii e et iii e  siècles. Employées comme troupes auxiliaires dans les armées chinoises et autorisées par mesure de faveur à s'install […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_21780

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Primauté de l'Altaï »  : […] Malgré la nouvelle vague des Jouanjouan ( v e - vi e  s.) chassant les Xianbei, l'économie progresse. La sidérurgie et l'irrigation favorisent l'exploitation d'autres terres, et c'est la primauté de l'Altaï qui revient avec l'avènement des Tujiue ou Turks, ancêtres lointains des Seldjoukides et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_21780

TUJUE [T'OU-KIUE]

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 564 mots
  •  • 1 média

Confédération de tribus nomades d'origine prototurque qui, venant de l'Altaï, a succédé en Asie centrale , à partir du milieu du vi e  siècle, à l'empire Ruanruan. Elle est désignée communément, dans les travaux occidentaux, par son nom chinois de Tujue, plutôt que par son nom autochtone de Türk, afin d'éviter la confusion avec le terme ethnique g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tujue-t-ou-kiue/#i_21780

Pour citer l’article

Françoise AUBIN, « RUANRUAN [JOUAN-JOUAN] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruanruan-jouan-jouan/