MORTIMER ROGER 1er comte de LA MARCHE (1287-1330)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu d'une famille d'origine normande dont la fortune s'est considérablement accrue par mariages au xiiie siècle, Roger Mortimer est l'un des plus puissants seigneurs des Marches galloises, très indépendants du pouvoir royal ; il possède aussi d'importants domaines en Irlande. En 1316, il y est nommé lieutenant général du roi et prend une part importante à la défaite d'Édouard Bruce (1318), qui s'était fait couronner roi d'Irlande. Mais, en 1320, il se heurte, ainsi que tous les seigneurs des Marches, aux prétentions galloises d'Hugh le Despenser, favori d'Édouard II. Ce conflit, manifestation de l'opposition des barons à la monarchie, prend la forme d'une guerre, et Mortimer doit se rendre avec son oncle en 1322 ; condamné à la prison à vie, il s'enfuit de la tour de Londres en 1323 et se réfugie en France. Il y retrouve en 1325 la reine Isabelle, femme d'Édouard II, qui devient sa maîtresse. S'appuyant sur le parti baronnial, tous deux débarquent en Angleterre en décembre 1326 ; les Despenser sont pris et tués, le roi abdique en faveur de son fils Édouard III. Le pouvoir est en fait aux mains de la reine et de Mortimer, fait comte de La Marche en 1328. L'assassinat d'Édouard II, les accords désastreux conclus en Guyenne et en Écosse, la morgue, l'ambition et la convoitise de Mortimer, qui accumule titres et seigneuries, favorisent les desseins d'Édouard III qui, soutenu par Henri de Lancastre, le fait arrêter (octobre 1330). Condamné à mort par le Parlement, Mortimer est pendu le 29 novembre 1330 et ses biens sont confisqués au profit de la couronne.

Roger Mortimer

Roger Mortimer

photographie

Roger Mortimer, comte de La Marche (1287-1330), amant de la reine Isabelle, l'épouse du roi d'Angleterre Édouard II qu'il fera assassiner. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Paul BENOÎT

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, assistant à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  MORTIMER ROGER 1 er comte de LA MARCHE (1287-1330)  » est également traité dans :

DESPENSER LES

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 198 mots

Famille anglaise élevée à la pairie au début du xii e  siècle. Plusieurs de ses membres arrivèrent à de hautes dignités, dont le « justicier » Hugues au temps de Henry III et de Simon de Montfort. Le plus connu est Hugues le Despenser, tendre favori d'Édouard II, qui le fait comte de Winchester en 1322 : lui-même et son fils seront sacrifiés à la vengeance de la reine Isabelle et de Roger Mortimer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-despenser/#i_13988

ÉDOUARD II (1284-1327) roi d'Angleterre (1307-1327)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 338 mots

Sixième souverain de la dynastie des Plantagenêts, Édouard doit son accession à la couronne à la mort prématurée de ses trois frères aînés. Son règne désastreux forme un contraste total avec celui de son père Édouard I er . Monté sur le trône alors que se déroule une expédition contre l'Écosse, il est le responsable de l'échec complet du grand projet de réunion des deux royaumes, rendue impossible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-ii/#i_13988

ISABELLE DE FRANCE (1292-1358) reine d'Angleterre

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 316 mots
  •  • 1 média

Fille de Philippe le Bel et de Jeanne de Navarre. Mariée en 1308 au roi d'Angleterre Édouard II entièrement dominé par des favoris comme Piers Gaveston ou les Despenser, la situation d'Isabelle de France fut de ce fait difficile. Elle multiplia les voyages en France, menant à bien diverses négociations comme celles qui, en 1325, aboutirent à l'hommage prêté à Philippe VI de Valois par son fils aîn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isabelle-de-france/#i_13988

Pour citer l’article

Paul BENOÎT, « MORTIMER ROGER 1er comte de LA MARCHE (1287-1330) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-mortimer/