ROCHES (Formation)Pétrologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cycle des roches

Cycle des roches
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Robert Bunsen

Robert Bunsen
Crédits : Hulton Getty

photographie

Cycles des roches

Cycles des roches
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Transformation d'une association minérale

Transformation d'une association minérale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Caractères généraux des roches

L'observation géologique montre l'existence de roches variées dans leur manière d'être, c'est-à-dire dans leurs conditions de formation, et cela a été reconnu dès le début du xixe siècle.

Les roches exogéniques prennent naissance à la surface de l'écorce terrestre. Certaines se forment sur place, par évolution des roches préexistantes sous l'action principale des agents atmosphériques : ce sont les roches résiduelles. Mais elles résultent en majorité d'un transport de matériaux issus de la dissolution ou de la désagrégation en surface des formations antérieures. Ces matériaux se déposent ensuite par gravité, précipitation chimique ou action des organismes en couches successives de « sédiments » qui évoluent eux-mêmes (diagenèse) pour donner les roches sédimentaires.

Les roches endogéniques se constituent à l'intérieur du globe. Les plus remarquables, comme les basaltes, sont issues de matières fondues éjectées en surface à partir du manteau supérieur ou de la base de la croûte lors des phénomènes volcaniques : ce sont les roches volcaniques. D'autres, comme les granites, ont cristallisé en profondeur et ne sont visibles que grâce à l'érosion consécutive à des déformations de l'écorce : ce sont les roches plutoniques. Toutes, volcaniques ou plutoniques, proviennent de la cristallisation de matières fondues, ou magmas, issues du manteau supérieur ou formées par fusion (anatexie) de l'écorce elle-même. Aussi groupe-t-on toutes ces roches, auxquelles il faut ajouter les roches filoniennes), en roches magmatiques. Enfin, les modifications en profondeur de toutes les catégories de roches sous l'action de facteurs comme la température, la pression, l'eau, les échanges de matière, etc., peuvent les transformer par recristallisations, caractérisant ainsi les roches métamorphiques.

En fait, l'écorce est en continuelle évolution. Dans le mouvement des plaques lithosphériques, les sédiments et les roches entraînés en profondeur subissent des transformations métamorphiques pouvant aller jusqu'à la fusion, avec formation de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : ingénieur de l'École nationale supérieure de géologie appliquée (E.N.S.G.), professeur à l'E.N.S.G., Nancy
  • : professeur émérite à l'université de Toulouse-III-Paul-Sabatier

Classification


Autres références

«  ROCHES  » est également traité dans :

ROCHES - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 387 mots

Dures et cohérentes, parfois plastiques comme l'argile ou meubles comme le sable, les roches sont les matériaux constitutifs de l'écorce terrestre ; elles sont constituées en général d'un assemblage de minéraux. Certaines, dites exogènes, se forment à la surface de la lithosphère ; d'autres, dites endogènes, cristallisent au moins en partie à l'intérieur du globe à des températures et des pression […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-vue-d-ensemble/

ROCHES (Formation) - Érosion et sédimentation

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • André JAUZEIN
  •  • 7 038 mots
  •  • 9 médias

L'histoire des continents résulte d'une évolution où interfèrent des forces internes nées de déséquilibres crustaux et des forces externes qui détruisent les constructions orogéniques édifiées par les premières. Tous les reliefs ne sont que des états transitoires de cette évolution. Actuellement, le globe constitue un système clos, pour l'essentiel, et la conservation de la matière implique que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-erosion-et-sedimentation/

ROCHES (Formation) - Diagenèse

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 2 022 mots
  •  • 4 médias

Le terme « diagenèse » a été introduit, en 1868, par von Guembel pour désigner les processus qui agissent sur les sédiments après leur dépôt, mais cette définition est trop vague et mérite d'être précisée.Actuellement, ce terme est utilisé par les auteurs dans des acceptions très variables. C'est ainsi que N. M. Strakhov définit la diagenèse comme la transformation d'un sédiment en roche sédimenta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-diagenese/

ROCHES (Formation) - Anatexie

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD
  •  • 1 830 mots
  •  • 2 médias

L'anatexie (du mot grec anatèxis qui signifie fusion) est le processus par lequel les roches métamorphiques fondent totalement ou partiellement. La notion de l'anatexie différentielle a été introduite par Eskola (1933) : pour une température suffisante, la fusion des roches est sélective et dépend surtout de la composition chimique des matériaux métamorphiques. Depuis 1957, l'« […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-anatexie/

ROCHES (Classification) - Roches sédimentaires

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 4 542 mots
  •  • 4 médias

Les roches sédimentaires sont des objets qui se forment ou se sont formés au voisinage de la surface de la lithosphère par transformation des sédiments qui s'y sont déposés : produits d'altération, composés d'origine biochimique ou matériel volcanique (pyroclastites). Le concept de roche sédimentaire reste donc assez vague, dans la mesure où il est impossible de fixer aux phénomènes en jeu des li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-sedimentaires/

ROCHES (Classification) - Roches magmatiques

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE
  •  • 7 493 mots
  •  • 6 médias

Les roches magmatiques sont des roches endogènes, c'est-à-dire ayant pris naissance à l'intérieur de la Terre. Les unes sont issues de matières fondues, ou « magmas », qui ont fait éruption à la surface : ce sont les roches volcaniques. Les autres se sont formées en profondeur et n'apparaissent que par le jeu des déformations de l'écorce et de l'érosion : ce sont les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-magmatiques/

ROCHES (Classification) - Roches métamorphiques

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD
  •  • 4 369 mots
  •  • 8 médias

Héritières d'une très grande diversité de textures et de compositions chimico-minéralogiques, les roches métamorphiques (C. Lyell, 1833) offrent à leur tour une telle variété d'associations minérales et de textures que, dès le début de leur étude, les essais de classification suivant les méthodes proprement naturalistes n'ont pu aboutir. Le principe d'une classification systématique faisant appel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-metamorphiques/

ROCHES (Déformations) - Structurologie

  • Écrit par 
  • Jacques MARRE, 
  • José PONS
  •  • 3 941 mots
  •  • 4 médias

La structurologie est la science des structures, autrement dit de l'arrangement des différentes parties constituant un ensemble. Les procédés d'analyse qui s'y attachent sont naturellement utilisés dans un certain nombre de disciplines (métallographie, biologie, par exemple), mais ils ne sont envisagés ici que dans le cadre de la recherche géologique, dont ils forment une partie importante. La str […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-deformations-structurologie/

ROCHES (Déformations) - Failles

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Roger COQUE, 
  • Universalis
  •  • 4 490 mots
  •  • 12 médias

Les failles sont des accidents tectoniques, autrement dit des déformations de l'écorce terrestre consécutives à des mouvements de celle-ci. Ces cassures sont responsables de certains de ses aspects les plus marquants, tant dans le domaine des chaînes de montagnes, à la constitution desquelles elles concourent soit seules soit associées aux autres accidents (plis, charriages), que dans celui des ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-deformations-failles/

ROCHES (Déformations) - Plis

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 3 042 mots
  •  • 15 médias

Les plis sont des accidents tectoniques, c'est-à-dire des déformations affectant la croûte terrestre. À moyenne échelle, ils sont souvent plus directement apparents – et plus diversifiés dans leur forme – que les failles, les chevauchements et les charriages ; aussi sont-ils plus connus, à tel point que l'on parle généralement de « chaînes plissées » pour désigner les chaînes de montagnes, dont il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-deformations-plis/

ROCHES (Déformations) - Charriages et chevauchements

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 3 198 mots
  •  • 10 médias

« Chevauchement » et « charriage » sont des notions de tectonique qui correspondent à deux faits, dont le second explique le premier.Le premier fait est la superposition verticale de deux ensembles de terrains dont la succession n'est pas normale. Dans le cas des roches sédimentaires, il s'agira d'une succession non conforme aux lois d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-deformations-charriages-et-chevauchements/

ACIDES ROCHES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON
  •  • 433 mots

En pétrographie, on qualifie de « roches acides » celles qui contiennent plus de 65 p. 100 en poids du constituant SiO 2 (la silice). Comme les minéraux les plus siliceux — à l'exception bien entendu du quartz — sont les feldspaths alcalins, pour lesquels la teneur en SiO 2 est précisément voisine de 65 p. 100, il en résulte que les roches acides ne contiennent pas nécessairement de quartz. Cepe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-acides/#i_39468

ANDÉSITES ET DIORITES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Maurice LELUBRE, 
  • René MAURY
  • , Universalis
  •  • 2 064 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Diorites »  : […] C'est à l'abbé Haüy ( Traité de géognosie de J. F. d'Aubuisson de Voisins, 1819), qui mettait ainsi l'accent sur la présence, dans ces roches plutoniques, de minéraux différant nettement les uns des autres par leur couleur, que les diorites doivent leur nom (du grec diorizô , je distingue). Elles sont formées essentiellement d'un feldspath plagioclase […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andesites-et-diorites/#i_39468

ARGILES

  • Écrit par 
  • Daniel BEAUFORT, 
  • Maurice PAGEL
  •  • 2 644 mots
  •  • 7 médias

Les argiles ont été utilisées très tôt dans l'histoire de l'humanité, après le silex et la pierre taillée. Ce matériau possède des propriétés plastiques particulières : facilement modelable, il peut être figé de façon irréversible, ce qui a permis les premières applications domestiques (vases, plats, etc.) et culturelles (statuettes, supports d'écriture...) . Depuis lors, les applications industri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argiles/#i_39468

BASALTES ET GABBROS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • René MAURY
  • , Universalis
  •  • 3 665 mots
  •  • 2 médias

Les basaltes et les gabbros sont des roches magmatiques dont la composition chimique est très voisine. Basaltes et gabbros sont en effet intimement liés géographiquement puisqu'ils représentent les constituants largement majoritaires de la croûte océanique (ou « plancher océanique »). Schématiquement, on observe dans la lithosphère océanique la succession suivante, de bas en haut : les péridotit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basaltes-et-gabbros/#i_39468

BAUXITES

  • Écrit par 
  • Michel ESTERLE, 
  • Jean-Pierre LAJOINIE
  •  • 3 786 mots
  •  • 5 médias

La bauxite est un minerai d'aluminium constitué essentiellement de un ou plusieurs hydrates d'alumine. Une roche comparable, alors inconnue en tant que minerai d'aluminium, fut découverte en Guinée par G. Mollien dès 1819. C'est en analysant simultanément des échantillons de Guinée et de France en 1821 que F. Berthier y découvrit la présence d'alumine hydratée. La paternité du terme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bauxites/#i_39468

BENMORÉITE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON
  •  • 299 mots

Dans la classification des séries volcaniques alcalines sodiques, le nom de benmoréite s'applique à des laves intermédiaires entre les trachytes et les roches plus basiques (mugéarites, hawaiites, basaltes alcalins). Le terme de benmoréite a été proposé en 1964 par C. E. Tilley et I. D. Muir, la localité type étant le Ben More (île de Mull, Écosse). En toute rigueur, il ne s'applique qu'à des lave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benmoreite/#i_39468

CALCAIRES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 5 194 mots
  •  • 8 médias

Une roche est dite calcaire si elle renferme au moins 50 p. 100 de carbonate de chaux (CaCO 3 ), généralement représenté par de la calcite , plus rarement par de l' aragonite  ; les minéraux les plus fréquemment associés au carbonate de chaux dans les roches calcaires sont la dolomite, CaMg(CO 3 ) 2 , et les minéraux argileux . Les roches calcaires const […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcaires/#i_39468

CARBONATES

  • Écrit par 
  • Marc DARDENNE, 
  • André JAUZEIN
  •  • 5 064 mots
  •  • 12 médias

Les carbonates sont des minéraux largement représentés à la surface du globe. Le carbonate de calcium, en particulier, est le constituant principal des coquilles de nombreux organismes. On le retrouve surtout dans la lithosphère sous forme de roches dites calcaires , les plus abondantes parmi les roches sédimentaires. Ce stock considérable de carbone est alimenté par le mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbonates/#i_39468

CARBONATITES

  • Écrit par 
  • Alain Gil MAZET
  •  • 535 mots

Roches qui pendant longtemps sont apparues comme des roches « aberrantes » par leur aspect proche du calcaire et leur association à des roches volcaniques. Elles sont constituées de plus de 80 p. 100 de carbonate. Ce sont en apparence des sortes de calcaires cristallins à structure protoclastique. La série fondamentale des carbonatites correspond à la série usuelle des roches carbonatées : calcit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbonatites/#i_39468

CASSINI-HUYGENS (MISSION)

  • Écrit par 
  • Athéna COUSTENIS
  •  • 4 170 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Titan »  : […] Titan est un paradis organique qui devrait pouvoir nous éclairer sur l'évolution chimique menant à la vie. Sous l’influence du flux solaire et des particules cosmiques, les principaux constituants atmosphériques – le diazote et le méthane – évoluent chimiquement et produisent des composés organiques complexes (essentiellement des hydrocarbures comme l’éthane, l’acétylène et le propane, ou des nit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cassini-huygens-mission/#i_39468

CHARBON - Géologie

  • Écrit par 
  • Robert FEYS
  •  • 2 768 mots
  •  • 3 médias

Toute une série de roches sédimentaires, tourbe, lignite et houille, entre autres, résultent de la transformation d'anciens végétaux terrestres. Les débris de plantes mortes sont normalement détruits à l'air, mais noircissent sous l'eau par l'action de micro-organismes. Les modifications subies au cours de la fossilisation consistent surtout en un enrichissement en carbone aux dépens des autres c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charbon-geologie/#i_39468

CONGLOMÉRATS, pétrologie

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 1 169 mots

Les conglomérats sont des roches détritiques consolidées, généralement sédimentaires, parfois volcaniques, constituées de fragments unis par un ciment naturel. Lorsque les fragments sont anguleux, il s'agit d'une brèche , lorsqu'ils sont arrondis (galets), d'un poudingue . Mais il peut exister des conglomérats où les éléments anguleux et arrondis coexist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conglomerats-petrologie/#i_39468

ÉROSION DU LITTORAL

  • Écrit par 
  • Ywenn DE LA TORRE, 
  • Éric PALVADEAU
  •  • 3 905 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L’érosion des côtes rocheuses »  : […] Les côtes rocheuses sont naturellement moins sensibles à l’érosion. En outre, des facteurs d’origine continentale jouent un rôle dans leur mode d’évolution. Ainsi, leur érosion n’est pas directement liée aux agents marins, mais plutôt au processus d’altération des roches et à la présence de fractures et d’une nappe phréatique entraînant des variations de contraintes au sein de la roche au gré des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erosion-du-littoral/#i_39468

GÉOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Marie-Laure PONS
  •  • 2 060 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les croûtes »  : […] L'écorce terrestre est majoritairement constituée de roches silicatées (c'est-à-dire comportant du silicium et de l'oxygène) qui définissent deux types de croûte. La croûte océanique est principalement composée de basaltes et de gabbros, riches en fer et en magnésium. Cet assemblage chimique est dit « basique », avec des teneurs en silice (SiO 2 ) inférieures à 52 p. 100. La croûte continentale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geochimie/#i_39468

GÉOLOGIE - Géologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 5 630 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Pétrologie expérimentale et minéralogie »  : […] La pétrologie expérimentale, que l'on peut définir comme l'étude des transformations des matériaux géologiques à haute pression et à haute température, est l'aboutissement de la pétrographie classique qui s'intéressait à décrire seulement la composition minéralogique des roches. La pétrographie a joué un rôle central en géologie en formulant une classification des roches en grandes familles, que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-geologie-contemporaine/#i_39468

GÉOMAGNÉTISME ou MAGNÉTISME TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Arnaud CHULLIAT
  •  • 4 858 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le champ magnétique des autres sources »  : […] Les roches aimantées de la croûte et du manteau supérieur sont à l’origine d’anomalies magnétiques qui peuvent s’étendre sur plusieurs milliers de kilomètres, et dont l’amplitude peut atteindre plusieurs milliers de nanoteslas au sol. Ces anomalies forment ce que l’on appelle le champ magnétique crustal (ou lithosphérique). L’aimantation d’une roche disparaît lorsque sa température excède la te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geomagnetisme-magnetisme-terrestre/#i_39468

GRANIT

  • Écrit par 
  • Michèle LE GOAZIGO
  •  • 42 mots

Roche dure, résistante, susceptible d'être polie, baptisée granit par les carriers : dans cette acception, n'importe quel faciès pétrographique consolidé (craie, gneiss, granite) peut être un granit au sens commercial du terme. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granit/#i_39468

GRANITES ET RHYOLITES

  • Écrit par 
  • Bernard BONIN, 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Georges PÉDRO, 
  • Michel ROBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 16 médias

Les granites sont des roches cristallines de texture grenue formées essentiellement de quartz, de feldspath alcalin et de plagioclase, avec des proportions mineures de minéraux colorés. Avec le basalte, le granite est la roche la plus répandue à la surface du globe : selon les estimations, la surface de la terre est recouverte par 43 p. 100 de basaltes et 22 p. 100 de granites. Si le fond des oc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granites-et-rhyolites/#i_39468

GRÈS

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL, 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  •  • 3 167 mots
  •  • 1 média

Les grès sont des roches sédimentaires détritiques provenant de la consolidation d'un sable, généralement quartzeux, par un ciment naturel. Les éléments des grès appartiennent à la classe granulométrique des arénites (de 2 mm à 0,05 mm) ; au-dessous de cette dimension, on a des lutites, encore appelées pélites. On peut différencier les grès d'après la nature des éléments détritiques – grès quart […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gres/#i_39468

HIMALAYENNE CHAÎNE

  • Écrit par 
  • Maurice MATTAUER, 
  • Jacques-Louis MERCIER
  •  • 4 427 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les roches de la chaîne himalayenne »  : […] Nous avons vu que l'ensemble de l'Himalaya est constitué par une croûte continentale, mais qu'on rencontre également dans les sutures ophiolitiques des restes de croûte océanique ou d'arc volcanique, et, localement, de manteau supérieur. Rappelons quelles sont les roches rencontrées dans ces différents cas, et quel est leur âge. L' écorce continentale comprend toujours deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaine-himalayenne/#i_39468

INCLUSIONS FLUIDES

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 1 094 mots

Parmi les processus ayant donné lieu à la formation des roches dans l'écorce terrestre, il en est un qui est très important pour la genèse de certains gisements métallifères : c'est la croissance de minéraux à partir d'une phase fluide. Dans ce cas, lorsqu'un cristal se développe, il est fréquent qu'il emprisonne dans des lacunes de cristallisation de petites quantités de la phase fluide avec ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inclusions-fluides/#i_39468

LAMPROPHYRES

  • Écrit par 
  • D. VELDE
  •  • 1 349 mots

Le pétrographe allemand C. W. von Gümbel, en 1879, trouva à côté de dolérites des roches brillantes, riches en mica, à structure variable, en filons étroits et longs. Pour désigner ces roches brillantes, il proposa le terme lamprophyre (du grec lampros , brillant). Les lamprophyres sont des roches filoniennes, caractérisées par la présence, dans une pâte (mésostase) microgren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lamprophyres/#i_39468

MARNES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Les marnes sont des roches sédimentaires formées par un mélange de carbonates et de minéraux argileux. Hérité du celtique margila , marga , le terme « marne » ( marl en anglais, Mergel en allemand) désignait initialement, et désigne toujours dans le langage populaire, des terres de composition, de couleur et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marnes/#i_39468

MARS, planète

  • Écrit par 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Olivier de GOURSAC, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 18 406 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Les analyses au sol »  : […] D' autres roches sédimentaires ont néanmoins été trouvées à la surface de Mars : c'est au minivéhicule robotisé de la N.A.S.A. Opportunity que l'on doit cette découverte. Quelques semaines seulement après son arrivée, le 24 janvier 2004, dans Meridiani Planum, Opportunity analyse des roches affleurantes situées sur les flancs du petit cratère où il a a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars-planete/#i_39468

MATIÈRE (physique) - États de la matière

  • Écrit par 
  • Vincent FLEURY
  •  • 5 801 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Historique de la recherche sur l'état de la matière »  : […] L'expérience immédiate de la matière est commune à tous les hommes, depuis qu'ils sont doués de raison. La distinction entre solide et liquide était certainement présente à l'esprit de nos ancêtres de la préhistoire. Cependant, on peut se contenter de faire remonter les interrogations scientifiques sur les différents états de la matière à plusieurs lignes d'observations ou d'activités humaines, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etats-de-la-matiere/#i_39468

MÉTAMORPHISME ET GÉODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Christian NICOLLET
  •  • 5 987 mots
  •  • 8 médias

La dynamique de notre planète est conditionnée depuis son origine par son évolution thermique : c’est la dissipation de l’ énergie thermique qui fait fonctionner la machine Terre. Volcanisme et flux de chaleur sont des exemples manifestes de transferts de la chaleur des profondeurs du globe vers la surface, associés au lent refroidissement de notre planète. De même, l’expansion des fonds océanique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphisme-et-geodynamique/#i_39468

MÉTÉORITES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY, 
  • Paul PELLAS
  •  • 14 743 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Classification »  : […] On classe les météorites d'après les proportions métal-silicates en trois grands groupes : les pierres, les fers et les lithosidérites (ayant environ autant de métal que de silicates). Jusqu'en 1969, les tectites, masses vitreuses riches en SiO 2 , FeO, MgO et CaO et qui présentent souvent une morphologie attribuée à une traversée de l'atmosphère à grande vitesse, étaient considérées comme pouvant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meteorites/#i_39468

MICROSCOPE POLARISANT

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE
  •  • 751 mots

Le microscope polarisant reste l'outil de travail essentiel des pétrographes. Son emploi permet de reconnaître les divers éléments constitutifs des roches et d'étudier leurs caractères, de définir leurs rapports mutuels (texture) et leur orientation (fabrique), et surtout de déterminer avec précision les minéraux, même de très petites dimensions. Les échantillons doivent être taillés en lames de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscope-polarisant/#i_39468

MIGMATITES

  • Écrit par 
  • Michel PRUNAC
  •  • 416 mots

Roche métamorphique à structure hétérogène formée de deux parties distinctes : – la trame (souvent représentée par des gneiss), qui montre fréquemment une foliation, alternance de feuillets clairs et de feuillets sombres, due à des différences de pourcentage des minéraux entre les feuillets, est le résidu d'une roche antérieure ; – le granitoïde, sous forme de petits filons (épaisseur d'environ 5  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/migmatites/#i_39468

MINERAIS

  • Écrit par 
  • Michel CUNEY
  •  • 3 745 mots
  •  • 8 médias

Au sens strict, un minerai (du latin minera signifiant « mine ») est une roche naturelle contenant une ou plusieurs substances utiles pouvant éventuellement être extraites et traitées pour être utilisées par l’homme. Ce terme est généralement appliqué à des roches renfermant des minéraux métallifères à l’état natif (or, argent, cuivre, etc.) ou combiné avec d’autres élément […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minerais/#i_39468

OOLITES ou OOLITHES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 745 mots

Grains à structure concentrique dont l'accumulation peut conduire à la formation d'un sédiment ou d'une roche purement oolitique, appelée anciennement oolithe par extension (oolite blanche du Jurassique du Bassin parisien). Surtout abondantes dans le Jurassique, en Europe, les oolites sont connues du début du Paléozoïque à nos jours. Ces grains, généralement petits et sphériques à ovoïdes (de 0,5 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oolites-oolithes/#i_39468

OPHIOLITES

  • Écrit par 
  • Michelle ERNEWEIN, 
  • Hubert WHITECHURCH
  •  • 3 836 mots

Dans le chapitre « Historique et définition »  : […] À l'origine, c'est-à-dire au début du xix e  siècle, le mot ophiolite (du grec ophis , serpent) était synonyme de serpentinite, une roche dont certains aspects évoquent la peau de serpent. Par la suite, ce terme peu précis a servi à décrire différents types de roches ultramafiques serpentinisées, mais également des roches as […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ophiolites/#i_39468

PÉDOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 9 867 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Matériaux originels »  : […] Le sol résulte de l'action du climat et de la vie sur des matériaux rocheux. Ces derniers vont alors se transformer par altération, puis une structuration « pédologique » va se mettre en place, donnant naissance à des structures et des propriétés nouvelles, différentes de celles de la roche initiale. Les matériaux rocheux aux dépens desquels se développent les sols sont soit les roches en place, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedologie/#i_39468

PÉLITES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 1 495 mots

Le terme « pélite » (du grec pelos , boue) désigne traditionnellement une grande variété de roches sédimentaires formées d'éléments fins. Certains auteurs, cependant, le réservent aux sédiments meubles (poudres ou argiles, limons ou silts) constitués par ces éléments ; d'autres appellent au contraire pélites les seules roches issues de la consolidation de ces sédiments, comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelites/#i_39468

PYROCLASTIQUES ROCHES ou PYROCLASTITES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON
  •  • 1 641 mots

Les éruptions volcaniques se caractérisent par des dégagements gazeux et par l'émission de matériaux presque toujours silicatés plus ou moins fluides. Ceux-ci peuvent s'écouler sous forme de laves ; ils peuvent aussi être dissociés sous l'effet de l'expansion des gaz, en donnant des produits très variés que l'on groupe sous le terme général de roches pyroclastiques, ou, plus brièvement, sous le n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyroclastiques-pyroclastites/#i_39468

SALINES ROCHES

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Jean-Pierre PERTHUISOT
  •  • 3 136 mots
  •  • 6 médias

Les roches salines naissent de processus chimiques qui se réalisent dans des conditions voisines de la normale. On en exclut habituellement les paragenèses d'origine hydrothermale. La condensation à l'air libre de gaz volcaniques en efflorescences constitue un mode de genèse des roches salines très particulier. Dans tous les autres cas, celles-ci, tout comme les dépôts réalisés artificiellement da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-salines/#i_39468

SCHISTES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 1 168 mots
  •  • 2 médias

Les schistes sont des roches d'aspect feuilleté. On retrouve dans ce mot la racine grecque skhizein , « fendre », devenue en latin schisto , « qui se sépare », « qui se divise ». Ces roches dérivent de roches argileuses affectées par la diagenèse ou même un léger métamorphisme. Elles sont très répandues dans les séries sédimentaires, soit seules, soit e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schistes/#i_39468

SILICEUSES ROCHES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 3 164 mots
  •  • 2 médias

La silice, composant majeur des roches cristallines, est un des plus abondants produits de leurs décomposition à la surface du globe. Si elle constitue l'essentiel des roches d'origine détritique (cf.  conglomérats , grès ), elle forme aussi diverses roches d'origine chimique ou biochimique. Comme les roches siliceuses détritiques, les roches sil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-siliceuses/#i_39468

TÉPHRITES

  • Écrit par 
  • Claude SALZE
  •  • 376 mots

Roches volcaniques, contenant à la fois des plagioclases, des feldspaths alcalins et des feldspathoïdes, les téphrites sont trop pauvres en silices (sous-saturées) pour que les alcalins qu'elles contiennent puissent entièrement s'intégrer dans les feldspaths. Aussi la néphéline remplace partiellement l'albite, et la leucite remplace le feldspath potassique. D'autres feldspathoïdes peuvent aussi cr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tephrites/#i_39468

TERRAIN, géologie

  • Écrit par 
  • Raymond MIROUSE
  •  • 4 925 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Constituants »  : […] Un thème d'observation consiste à identifier des constituants décelables à l'échelle de l'affleurement : identification sommaire du (ou des) type(s) de roches (lithologie), pouvant mettre en évidence l'existence de différentes unités lithologiques correspondant à divers épisodes d'accumulation sédimentaire ; identification, généralement partielle et imprécise, parfois quantifiée, des constituant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terrain-geologie/#i_39468

TERRE BOULE DE NEIGE HYPOTHÈSE DE LA

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 7 133 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le point de départ : moraines et roches striées, critères d’une glaciation »  : […] En 1840, Louis Agassiz, géologue d’origine suisse, publie une étude sur les glaciers dans laquelle il décrit leur formation et leur déplacement. Les moraines sont formées des débris tombés des falaises ou arrachés aux roches sous-jacentes, graviers ou blocs transportés, poussés par le glacier. Dans le même temps, le glacier « laboure le terrain qu’il parcourt », polissant et striant les roches. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothese-de-la-terre-boule-de-neige/#i_39468

THERMOMÈTRES GÉOLOGIQUES ou GÉOTHERMOMÈTRES

  • Écrit par 
  • Marc JAVOY
  •  • 4 525 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La notion de paléotempérature »  : […] Quand on considère une roche, son histoire correspond généralement à une série continue de températures, de laquelle n'importe quelle méthode ne permettra d'extraire qu'une seule donnée, car les thermomètres géologiques ne sont ordinairement pas des thermomètres « enregistreurs ». Le problème est de savoir à quelle partie de l'histoire de la roche appartient cette donnée, et la réponse peut être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermometres-geologiques-geothermometres/#i_39468

TRACHYANDÉSITES

  • Écrit par 
  • Claude SALZE
  •  • 581 mots

Dans la classification de Jung et Brousse les trachyandésites sont des roches volcaniques, intermédiaires entre les basaltes et les roches différenciées du type trachyte et rhyolite ou phonolite. En fait, il existe, parmi les roches volcaniques, plusieurs lignées de différenciation, le terme d'andésite étant plus particulièrement lié à la série calco-alcaline, typique des arcs insulaires et des ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trachyandesites/#i_39468

TRACHYTES ET SYÉNITES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Pierre Edouard NATIVEL
  • , Universalis
  •  • 4 708 mots
  •  • 4 médias

Les trachytes et les syénites sont des roches magmatiques issues d'un magma de chimisme équivalent, donc appartenant à un même contexte géodynamique. Les premières s'expriment de manière volcanique, c'est-à-dire sous forme de laves effusives, qui refroidissent subitement au contact de l'atmosphère. Il en résulte une roche à texture microlitique : un verre ou une pâte microcristalline dans lesquel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trachytes-et-syenites/#i_39468

ULTRABASIQUES ROCHES

  • Écrit par 
  • Fernand CONQUÉRÉ, 
  • André-Bernard DELMAS, 
  • Jacques KORNPROBST, 
  • Georges PÉDRO
  •  • 4 053 mots
  •  • 7 médias

L'intérêt suscité par les roches ultrabasiques est justifié par le fait que leur étude dans leurs diverses associations débouche sur deux problèmes essentiels : la constitution initiale et actuelle du globe terrestre ; la genèse et la différenciation des magmas basaltiques. Par ailleurs, la formation et l'altération des roches ultrabasiques peuvent conduire à des concentrations métalliques qui leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-ultrabasiques/#i_39468

UNIVERS

  • Écrit par 
  • Jean AUDOUZE, 
  • James LEQUEUX
  •  • 6 635 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  L'univers des poussières, des roches et des êtres vivants »  : […] Cette catégorie de l'Univers comprend des objets de dimension supérieure au millième de micromètre et inférieure à quelques dizaines de mètres ; elle englobe à la fois des structures inanimées (comme la poussière interstellaire et interplanétaire, les météorites et de nombreuses roches observées, par exemple, à la surface des planètes semblables à la nôtre, appelées planètes telluriques) et aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/univers/#i_39468

ZEALANDIA ou ZÉLANDIA

  • Écrit par 
  • Camille CLERC
  •  • 1 156 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Qu’est-ce qu’un continent ? »  : […] En géologie, un continent désigne une étendue majeure de terre, incluant les terres émergées et les plateaux continentaux immergés qui l’entourent. Par extension, les géologues distinguent sur la surface de la Terre deux principaux domaines caractérisés par un type de croûte spécifique : le domaine océanique et le domaine continental. La croûte océanique, qui recouvre 71 p. 100 de la surface du g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zealandia-zelandia/#i_39468

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain WEISBROD, Maurice LELUBRE, « ROCHES (Formation) - Pétrologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-petrologie/