WALPOLE ROBERT, 1er comte d'Orford (1676-1745)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu de la gentry du Norfolk, député aux Communes en 1702, Robert Walpole est pendant toute sa vie politique demeuré fidèle au « parti » whig. Plusieurs fois ministre avant 1717, il domine la vie politique anglaise à partir de 1721 et jusqu'en 1742. Ses opinions le favorisent à une époque où la jeune dynastie de Hanovre craint le jacobitisme et se méfie des tories. Il bénéficie d'amitiés précieuses à la cour, en particulier, au temps de George II, de la fidélité de la reine Caroline. Chef parfois contesté de son parti, il s'assure de faciles majorités au Parlement en usant sans scrupules de toutes les formes de la corruption. Alors que les souverains se désintéressent souvent des affaires anglaises, il peut donner au cabinet une existence réelle et, sans autre titre que celui de chancelier de l'Échiquier, jouer le rôle d'un véritable Premier ministre : il niera encore en 1741 avoir droit à ce titre, qui lui est pourtant généralement reconnu dans les faits. À l'intérieur, il défend avec fermeté les acquis de la Glorieuse Révolution et s'oppose aux réformes politiques souhaitées par l'opposition, comme le raccourcissement de la vie du Parlement, fixée à sept ans depuis 1717. Soucieux de la prospérité économique de la Grande-Bretagne, il croit pouvoir l'assurer par une politique extérieure de paix et de réconciliation avec la France, et ses vues pacifistes rejoignent opportunément celles du cardinal de Fleury dans le royaume voisin. Il s'attire pourtant sur ce point des reproches d'une croissante vigueur, et un parti belliciste, conduit en particulier par Pitt l'aîné, l'oblige à déclarer la guerre à l'Espagne en 1739. Affaibli par la mort de la reine, et malgré le soutien de George II, Walpole s'incline en 1742 devant un vote parlementaire et démissionne. Il est fait alors comte d'Orford.

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  WALPOLE ROBERT, 1 er comte d'Orford (1676-1745)  » est également traité dans :

GEORGE Ier (1660-1727) roi de Grande-Bretagne (1714-1727)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 608 mots

Électeur de Hanovre et roi d'Angleterre. Fils du premier Électeur de Hanovre, Ernest Augustus de Brunswick, et de la princesse Sophie, petite-fille de Jacques I er d'Angleterre, George Louis, prince héritier de Hanovre, épouse en 1682 la coquette Sophie Dorothée de Celle. Les amours imprudentes de celle-ci avec le comte de Koenigsmark provoquent sa perte : le comte meurt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-ier/#i_14268

GEORGE II (1683-1760) roi de Grande-Bretagne (1727-1760)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 658 mots
  •  • 1 média

Fils de George I er , le futur George II épouse en 1705 la vive et intelligente princesse Caroline d'Ansbach qui exercera sur lui une influence bénéfique. Brouillé avec son père à qui il ressemblait par la lourdeur germanique — il parlait d'ailleurs anglais avec un fort accent allemand —, il monte sur le trône d'Angleterre en 1727. La reine le persuade de conserver Walpole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-ii/#i_14268

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Le régime politique »  : […] Le régime politique demeure relativement stable de 1714, date de l'avènement des Hanovre en vertu de l'Acte d'établissement de 1701, à cette victoire relative du courant « radical ». Entre-temps, les évolutions ont été « silencieuses », bien que souvent importantes. George I er et, à partir de 1727, George II ont vu leur légitimité contestée à l'occasion des deux grands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_14268

Pour citer l’article

Roland MARX, « WALPOLE ROBERT, 1er comte d'Orford (1676-1745) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-walpole/