Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

STEVENSON ROBERT LOUIS (1850-1894)

Robert Louis Stevenson

Robert Louis Stevenson

Celui que les Polynésiens surnommèrent « Tusitala » (« le conteur d'histoires ») méritait et mérite toujours cet hommage populaire, même si l'écrivain écossais, essayiste, poète et romancier est peu connu de nos jours et laisse à L'Île au trésoret à Dr Jekyll et M. Hyde le soin de perpétuer sa gloire et son nom. On oublie ses autres écrits, pourtant importants et divers. On oublie l'homme aussi qui fut à son heure un révolté contre l'Angleterre victorienne et l'Écosse trop puritaine, un bohème et un grand voyageur et beaucoup plus qu'un dilettante amoureux de l'aventure.

L'adolescent révolté

Robert Lewis Balfour Stevenson est né à Édimbourg. Fils et petit-fils d'ingénieurs spécialisés dans la construction des phares maritimes, sa voie semble toute tracée. Mais sa santé chétive, que le climat humide d'Écosse aggrave, l'en écartera. Avec les années apparaît la tuberculose et, contre ce mal implacable, Stevenson devra lutter toute sa vie. Tout naturellement, il cherchera dans les rêves, la lecture, les contes, le nécessaire dérivatif. La femme du peuple, à laquelle il fut confié, le nourrit de légendes écossaises. Très tôt, il compose des chansons et s'émeut aux récits religieux des « Covenanters ». Il aime la campagne où habite son grand-père maternel, le pasteur Balfour. Il prend goût aux voyages vers le Sud ensoleillé, qui se multiplient pour améliorer la santé de sa mère et la sienne. Après l'île de Wight, ce sera Menton et l'émerveillement, à douze ans, des ciels bleus du cap Martin. Écolier intermittent, il dévore les romans de Scott et de Dumas, les récits de pirates de C. Johnston. Sa maladie va créer en lui le besoin de transposer dans des récits optimistes, romanesques et fougueux son amour passionné de la vie. De son père, il a la parole facile et la verve ; de sa mère, la grâce et le charme. Mais il ne peut accepter la rigidité austère du presbytérianisme et entre en conflit avec les siens. Admis à quinze ans à l'université, il se conduit en bohème libre de toute règle et se déclare agnostique. Ses études de droit le mènent au barreau, mais il n'exercera jamais. Il se voit interdire une trop romanesque mésalliance avec une fille des Highlands rencontrée dans la rue. Envoyé dans le Suffolk, il fait la connaissance de Sidney Colvin, critique important qui lui ouvre les portes du monde littéraire. Il a trouvé sa vocation ; il sera homme de lettres.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Robert Louis Stevenson

Robert Louis Stevenson

Autres références

  • L'ÉTRANGE CAS DU DOCTEUR JEKYLL ET DE M. HYDE, Robert Louis Stevenson - Fiche de lecture

    • Écrit par Marc PORÉE
    • 902 mots
    • 1 média

    Souvent considéré comme le chef-d'œuvre de Robert Louis Stevenson (1850-1894), L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde (1886) naît à la faveur d'un cauchemar inspiré par les « Brownies », ces mauvais génies de l'écrivain, alors qu'il séjourne, pour raisons de santé, dans le Midi...

  • L'ÎLE AU TRÉSOR, Robert Louis Stevenson - Fiche de lecture

    • Écrit par Marc PORÉE
    • 891 mots
    • 1 média

    L'Île au trésor (1883) n'est certes pas le premier livre de Robert Louis Stevenson (1850-1894). Il avait déjà signé de nombreux articles, essais, récits de voyages, ainsi que des poèmes et des nouvelles. L'Île au trésor est en revanche son premier roman, et constitue à ce titre...

  • APIA

    • Écrit par Universalis
    • 251 mots
    • 1 média

    La ville d'Apia, située sur la côte nord de l'île d'Upolu, dans l'océan Pacifique Sud, est la capitale des Samoa depuis 1959. Son observatoire, les bâtiments de l'Assemblée législative et une station de radio se trouvent sur la péninsule de Mulinuu, un promontoire qui sépare...

  • LE BRIS MICHEL (1944-2021)

    • Écrit par Laurent LEMIRE
    • 709 mots
    • 1 média

    Michel Le Bris est né le 1er février 1944 à Plougasnou (Finistère), de père inconnu, dans une famille pauvre mais où les livres attisent sa curiosité. Il restera toujours attaché à cette terre qui finit et s’ouvre sur les appels du large. Dans son roman La Beauté du monde (2008) qui manque...

Voir aussi