CASTEL ROBERT (1933-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le primat du social

C'est dans cette perspective que Robert Castel, dont la femme était psychiatre, ami de Franco Basaglia et investi dans le réseau « Alternative à la psychiatrie », écrit sa thèse, une généalogie du traitement social de la folie (L'Ordre psychiatrique, 1976), puis une analyse du modèle américain (La Société psychiatrique avancée, 1979), concluant ce cycle avec une étude charnière sur l'émergence d'une nouvelle technologie de gouvernance des populations « à risque », d'un ordre « post-disciplinaire » (La Gestion des risques, 1981). Il passera ainsi pour un des pères de la notion de contrôle social, bien qu'il n'ait jamais cédé ni à l'exaltation de la folie, ni à la stigmatisation des « psychiatres-flics », ni à la disqualification gauchiste du travail social.

Le choix, au début des années 1980, d'un nouveau domaine d'investigation – la question sociale – s'inscrit dans le droit fil du précédent en dépit de la rupture assumée avec la routine et les facilités du rôle d'« expert » : même ancrage biographique de l'intérêt pour « le mal à être », les populations marginales et les situations limites, même prédilection pour un domaine flou, aux contours incertains et peu fréquenté – le social –, même démarche socio-historique qui reconstitue Les Métamorphoses de la question sociale (1995) – du vagabondage au paupérisme, du paupérisme à l'exclusion –, la genèse, la consolidation puis l'effritement de la « société salariale ». Robert Castel suggère qu'on peut y voir une métaphore de sa vision de la vie, mais sa monumentale histoire du salariat (de 1349 à l'aube du xxie siècle) n'est évidemment pas réductible à une autobiographie déguisée.

L'ébauche qu'il propose d'une sociologie de l'individu – par défaut ou par excès – s'inscrit dans la continuité de sa rupture avec le subjectivisme et la psychanalyse : c'est aux « supports » de toutes sortes de l'individu qu'il s'intéresse, à la dialec [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CASTEL ROBERT (1933-2013)  » est également traité dans :

SOCIOLOGIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 3 042 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La genèse des catégories de perception du monde social »  : […] Du reste, la sociologie historique ne constitue pas seulement un horizon épistémologique ; elle permet aussi de proposer des analyses convaincantes du monde social tel qu'il existe aujourd'hui en reconstituant la genèse des manières contemporaines de se représenter la société et de se penser soi-même dans le monde social. Les travaux de sociologie historique peuvent ainsi permettre de pratiquer u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-historique/#i_42645

Pour citer l’article

Gérard MAUGER, « CASTEL ROBERT - (1933-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-castel/