WRIGHT RICHARD (1908-1960)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'intellectuel du Tiers Monde

En fait, durant les années cinquante, Wright s'intéresse davantage à la décolonisation. Il est un des fondateurs de Présence africaine et peint dans Puissance noire (Black Power, 1954) l'émergence du Ghana sous Nkrumah. Il met le catholicisme ambigu de l'Europe décadente – c'est la thèse d'Espagne païenne (Pagan Spain, 1957) – en contraste avec la solidarité raciale et religieuse du monde de couleur qui affronte l'Occident : Bandoeng, 1 500 000 000 hommes (The Color Curtain, 1955). Sous le titre significatif d'Écoute, homme blanc ! (White Man, Listen, 1957), il rassemble une série de conférences qui constitue son testament politique. Devant le silence et l'opposition de l'Amérique maccarthyste et les progrès du néocolonialisme, il lance un dernier appel : il éclaire le dilemme culturel et politique des élites de couleur déchirées par une double appartenance. Répudiant les traditions religieuses ancestrales et une certaine négritude devenues facteurs de stagnation, il prône le recours au rationalisme et à la technique pour la libération de l'Afrique moderne. À Paris, une crise cardiaque met brutalement fin à sa lutte pour le nationalisme africain et les droits civiques aux États-Unis.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  WRIGHT RICHARD (1908-1960)  » est également traité dans :

RENAISSANCE DE HARLEM

  • Écrit par 
  • George HUTCHINSON
  • , Universalis
  •  • 8 930 mots

Dans le chapitre « L'héritage »  : […] À la fin des années 1930, les écrivains noirs américains, influencés par la grande dépression et par la pensée marxiste reléguée au second rang durant la décennie de 1920, tentèrent de différencier leur travail de celui de la décennie précédente, alors baptisée « mouvement de Harlem » ou « Renaissance nègre ». Ils fustigeaient en effet ses tendances bourgeoises et le prétendu mécénat offert par le […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel FABRE, « WRIGHT RICHARD - (1908-1960) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-wright/