WILLSTÄTTER RICHARD (1872-1942)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biochimiste allemand. Né à Karlsruhe, Richard Willstätter étudie à l'université de Munich où il reçoit l'enseignement du célèbre chimiste A. von Baeyer. Diplômé en 1894, il est assistant de son maître jusqu'en 1905 ; à cette date, il est nommé professeur de chimie à l'Institut fédéral polytechnique de Zurich puis, de 1912 à 1916, il occupe le même poste à la Kaiser-Wilhelm-Universität de Berlin. À la mort de von Baeyer (1916) il lui succède comme professeur de chimie organique et directeur du laboratoire de l'université de Munich, mais il quitte ce poste en 1925 pour protester contre l'attitude antisémite de l'université bavaroise et va s'installer en 1939 à Locarno où il meurt trois ans plus tard.

Ses premiers travaux concernent les alcaloïdes et il détermine la structure chimique et la synthèse de plusieurs corps, telles la cocaïne (1900), l'atropine (1903), etc.

À Zurich, il entreprend ses recherches sur les colorants des plantes et étudie la chlorophylle, les anthocyanes (responsables de la coloration rouge, bleue ou violette de certaines fleurs) et les carotènes. Il a perfectionné la séparation chromatographique, permettant une profonde transformation des recherches sur la photosynthèse et, pour ces travaux, a reçu en 1915 le prix Nobel de chimie.

—  Jacqueline BROSSOLLET

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jacqueline BROSSOLLET, « WILLSTÄTTER RICHARD - (1872-1942) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-willstatter/