COBDEN RICHARD (1804-1865)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Industriel et homme d'État anglais. Né dans une petite famille de fermiers du Sussex, Richard Cobden est un type de self-made man. D'abord employé, puis représentant de commerce, il devient à partir de 1832 un industriel prospère de Manchester, spécialisé dans la production de cotonnades imprimées. Quelques années plus tard, il se lance dans l'action politique et attache son nom à deux grandes causes : le pacifisme et la non-intervention en politique étrangère, le libre-échange en matière économique. Il est l'un des grands inspirateurs de l'« école de Manchester » et l'un des fondateurs, en 1838, de la Ligue contre les lois protectionnistes sur le blé. Orateur inspiré, il mène une inlassable campagne, s'efforce de lier la prospérité future de la Grande-Bretagne et la cause du libre-échange, recherche l'appui de la classe ouvrière en insistant sur les avantages de son système : le bas prix des denrées importées, l'abondance de travail procurée par le développement certain du commerce extérieur des produits manufacturés. En 1841, il est élu député de Stockport et la tribune parlementaire s'ajoute aux autres. Le succès de la campagne libre-échangiste est acquis avec la conversion du Premier ministre Robert Peel en 1846. Il peut alors se vouer à la cause pacifiste, propose en 1849, au Parlement, l'instauration de l'arbitrage international obligatoire en cas de conflit et, en 1851, une réduction générale des armements. Il prendra naturellement position contre la guerre de Crimée de 1855-1856. En janvier 1860, après une négociation de trois mois, il signe à Paris le traité « Cobden-Michel Chevalier » qui est le signal de la conversion française au libre-échange : il avait été jugé le plus apte à le négocier du côté anglais. Sa popularité en Angleterre fut prouvée par le succès de deux souscriptions pour le sauver de la ruine, en 1845 et 1860, qui rapportèrent respectivement 80 000 et 40 000 livres sterling. Ses nombreux voyages à l'étranger ont servi son immense réputation dans le monde.

Richard Cobden

photographie : Richard Cobden

photographie

Richard Cobden (1804-1865), industriel et homme d'État anglais, signa en janvier 1860 avec la France le premier traité bilatéral de libre-échange entre les deux pays. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Autres références

«  COBDEN RICHARD (1804-1865)  » est également traité dans :

BRIGHT JOHN (1811-1889)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 831 mots

Homme politique britannique de premier plan et grande figure du libéralisme, John Bright est un industriel du Lancashire. Appartenant à une famille de quakers, il a reçu une bonne éducation, mais n'est pas passé par les universités ; autodidacte, il a marqué l'éloquence parlementaire par la qualité de ses références littéraires et historiques. Sa vie publique commence en 1830 lorsqu'il se passionn […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 66 médias

Dans le chapitre « Les difficultés politiques »  : […] Les grands problèmes qui divisent l'opinion et le Parlement ont varié. Au départ, on peut en recenser trois à l'intérieur : la politique économique, la réforme sociale et la question de la démocratisation. La première est surtout celle du choix du système douanier : aux protectionnistes invétérés, soutenus par les « intérêts fonciers », s'opposent les libre-échangistes de l'école de Manchester, d […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 734 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Le heurt des doctrines »  : […] Jamais on n'a autant discuté des destinées de la colonisation. Au premier rang, les « manchestériens », ainsi nommés parce que leur « école » a recruté ses chantres les plus connus dans les milieux de l'industrie cotonnière, dont la capitale est indéniablement la métropole du Lancashire. Ils sont politiquement représentés par Richard Cobden et John Bright et traduisent les vues dominantes d'une f […] Lire la suite

TRAITÉ DE COMMERCE FRANCO-BRITANNIQUE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 269 mots

En octobre 1859, Michel Chevalier, polytechnicien passionné d'économie et connu pour ses conceptions libérales concernant les travaux publics et l'État, la concurrence et l'épargne, prend l'initiative d'aller consulter les responsables économiques britanniques, convertis au libre-échange depuis 1846 (suppression des corn laws ). À son retour, accompagné de Richard Cobden, le plus grand défenseur d […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roland MARX, « COBDEN RICHARD - (1804-1865) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-cobden/