RESTAURATION (architecture)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Restauration, le mot et la chose sont modernes » affirme Eugène Viollet-le-Duc en tête de l'article « Restauration », du Dictionnaire raisonné de l'architecture française, t. VIII, paru en 1869. Pourtant, nombreux sont les exemples et les citations qui prouvent que la préoccupation de réparer, de rétablir les œuvres d'art, de les reconstruire, de les remettre dans le circuit de la vie n'est pas nouvelle : la valeur accordée à l'objet d'art a suscité de tout temps le souci de sa survie.

C'est le contenu du mot « restauration » et de l'expression « objets d'art » qui donne la solution de l'apparente contradiction. « Restauration » est le terme que l'on emploie encore pour désigner les interventions tendant à restituer une vie à une œuvre d'art. Mais, aujourd'hui, on définit cette opération par rapport à la « conservation », autre terme de l'alternative. Par « conservation », on entend toutes les opérations indispensables à la survie de l'œuvre : élimination des causes et des produits d'altération, renforcement, consolidation des supports, refixages des couches picturales, protections préventives. Par « restauration », on désigne les opérations complémentaires touchant à l'aspect de l'objet : réintégration des lacunes, retouches, restitutions... qui semblent servir à redonner son sens à l'objet, à améliorer sa valeur esthétique. Dans la pratique actuelle, attentive à l'état initial de l'œuvre, conservation et restauration sont des opérations axées l'une sur la recherche, l'autre sur la mise en valeur des matières originales.

L'usage que les langues étrangères font de l'un ou l'autre terme révèle les limites différentes que l'on assigne à leur signification respective. L'anglais désigne le restaurateur par le nom de conservator. L'allemand choisit entre les nuances des mots Konservierung, Restaurierung, équivalents du français « conservation », « restauration » ; mais le très large usage du Denkmalpflege révèle la limite volontaire et lucide du programme d'intervention. L'italien semblerait affirmer un parti plus audacieux en employant presque exclusivement le mot res [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Colette DI MATTEO, Piero GAZZOLA, « RESTAURATION (architecture) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/restauration-architecture/