Requiem en ut majeur, GOUNOD (Charles)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auteur

C'est en Italie, alors qu'il vient d'obtenir le grand prix de Rome à l'âge de vingt et un ans, que Gounod écrit sa première messe et un requiem a cappella qu'il orchestrera par la suite. Maître de chapelle de la paroisse des Missions étrangères, à Paris, il se prépare à la prêtrise, et signe ses partitions «abbé Gounod». Mais, au bout de cinq ans, il opère un revirement et écrit son premier opéra, Sapho (1851). Tout en continuant de composer de la musique sacrée, il écrit deux symphonies (1855, 1856) et signe de grandes réussites opératiques, Faust (1859), Mireille (1864), Roméo et Juliette (1867).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Requiem en ut majeur, GOUNOD (Charles) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/requiem-en-ut-majeur-gounod-charles/