RÉPLICON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jacob, Brenner et Cuzin ont proposé d'appeler « réplicon » les structures génétiques dont la réplication autonome est indépendante de celle du chromosome. Un réplicon est donc une unité de réplication. Dans cette hypothèse, que des travaux ultérieurs ont partiellement confirmée, un réplicon a au moins deux types de fonctions et comprend deux sortes de matériel génétique au sens fonctionnel.

Le premier type comporte les fonctions obligatoires intervenant spécifiquement dans la réplication et permettant à la molécule d'ADN qui les porte de se répliquer avec une vitesse et un type de régulation caractéristiques de ce réplicon. Les déterminants génétiques impliqués dans cette fonction seraient au moins deux. Il existerait un gène de structure codant pour la synthèse d'une protéine dite initiatrice qui agirait sur un second gène, le réplicateur, « véritable promoteur de la réplication ». Lorsque la protéine initiatrice agit sur le réplicateur, la réplication est amorcée et se poursuit tout le long de la molécule d'ADN adjacente au réplicateur (position cis). Ces deux gènes sont absolument spécifiques et l'initiateur produit par un réplicon donné, par exemple un phage, reconnaît le réplicateur de ce phage, mais pas le réplicateur du chromosome bactérien ou d'un autre type de phage.

Le second type de fonction est variable et caractérise le type de matériel génétique que l'on étudie : le facteur sexuel F porte des gènes qui permettent un transfert de matériel génétique ; les facteurs de résistance codent pour des enzymes qui détruisent certains antibiotiques ; le chromosome bactérien contient toute l'information nécessaire à la multiplication de la bactérie.

—  D.-H. BOUANCHAUD, Jacques THÈZE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  RÉPLICON  » est également traité dans :

ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Michel DUGUET, 
  • David MONCHAUD, 
  • Michel MORANGE
  • , Universalis
  •  • 10 066 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Modifications structurales de l'ADN lors de la réplication »  : […] La réplication de l'ADN consiste en la copie de la totalité de l'information contenue dans le génome d'un organisme vivant. On sait que ce processus se déroule selon un mode semi-conservatif, chacun des brins de l'ADN servant de modèle pour la copie du brin complémentaire. Ce mécanisme est beaucoup plus complexe que ne l'avaient pressenti Watson et Crick et nécessite l'intervention de nombreuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adn-dna/#i_84657

CELLULE - La division

  • Écrit par 
  • Marguerite PICARD
  •  • 4 983 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La réplication de l'ADN »  : […] La réplication de l'ADN chez les eucaryotes suit les mêmes mécanismes de base que ceux qui sont décrits chez les bactéries. Cette réplication est en particulier semi-conservative et bidirectionnelle. Le problème de la duplication des chromosomes d'eucaryotes est cependant compliqué par la structure de la chromatine et par la quantité d'ADN à répliquer qui est de plusieurs centaines de fois supéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-la-division/#i_84657

JACOB FRANÇOIS (1920-2013)

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 1 838 mots
  •  • 1 média

François Jacob fut une figure majeure de la génétique et de la biologie moléculaire, un des penseurs parmi les plus pénétrants de l'histoire et de la philosophie des sciences du vivant. N'acceptant pas la capitulation de 1940, il intègre les Forces françaises libres, participe aux campagnes d'Afrique et de France. Il fut grièvement blessé, et la carrière de chirurgien à laquelle il s'était destin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-jacob/#i_84657

PARASEXUALITÉ

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • Jacques THÈZE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT, 
  • Philippe VIGIER
  •  • 5 378 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Équilibre réplicatif et notion de réplicon »  : […] Jacob, Brenner et Cuzin ont proposé d'appeler « réplicon » les structures génétiques dont la réplication autonome est indépendante de celle du chromosome. Un réplicon est donc une unité de réplication. Dans cette hypothèse, que des travaux ultérieurs ont partiellement confirmée, un réplicon a au moins deux types de fonctions et comprend deux sortes de matériel génétique au sens fonctionnel. Le pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasexualite/#i_84657

EUCARYOTES (CHROMOSOME DES)

  • Écrit par 
  • Denise ZICKLER
  •  • 7 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Duplication des chromosomes »  : […] L'invariance du caryotype de l'espèce montre que les chromosomes (forme, taille, masse d'ADN) et l'information génétique (nombre, ordre des gènes) qu'ils contiennent sont transmis fidèlement de la cellule mère aux cellules filles au cours des mitoses successives. Par quels mécanismes peut-on passer d'un chromosome à deux chromosomes identiques ? Taylor a démontré le premier, en 1957, que cette d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eucaryotes-chromosome-des/#i_84657

Pour citer l’article

D.-H. BOUANCHAUD, Jacques THÈZE, « RÉPLICON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/replicon/