LA MONTAGNE VOLANTE (C. Ransmayr)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1954, l'Autrichien Christoph Ransmayr aime écrire des récits de voyage qui entraînent leurs protagonistes jusqu'aux limites de l'extrême : Les Effrois de la glace et des ténèbres (1984, trad. franç. 1989) retraçaient l'expédition austro-hongroise partie à la découverte de l'Arctique en 1872, qui fut prise dans les glaces de l'hiver et condamnée à rentrer à pied pour éviter de mourir de froid et sans doute aussi de faim. Le Dernier Monde (1988, trad. franç. 1989) raconte l'itinéraire – aux sens propre et figuré – d'un proscrit à la recherche du poète Ovide, relégué par l'empereur Auguste sur les rives de la mer Noire. Dans un roman allégorique, Le Syndrome de Kitahara (1995, trad. franç. 1997) Ransmayr crée une nouvelle mythologie pour revisiter l'Autriche, ce « pays sans qualités » (Robert Menasse), au lendemain de 1945 et de l'ouverture des camps de concentration.

Roman épique, La Montagne volante (2006, trad. franç. de B. Kreiss, Albin Michel, 2008) conte l'histoire de deux frères, irlandais, partis à la conquête d'un sommet du Tibet plus haut que l'Everest et qui ne figure sur aucune carte. Écrit en vers libres d'inégale longueur, articulés en strophes, ce roman ne doit pas être assimilé à la poésie, prévient l'auteur dans son Avertissement au lecteur, tout en donnant une étonnante définition de son écriture : « la phrase flottante – ou mieux la phrase volante – est libre et n'appartient pas seulement aux poètes ».

Pad, le narrateur, et Liam, son aîné, se mettent en route en direction d'un territoire du Tibet oriental, Kham, une région interdite et quasi inaccessible. Peu de choses rapprochent les deux frères, si ce n'est l'histoire de leur père, militant radical en faveur de la cause irlandaise. Pad est navigateur, habitué aux vastes horizons ; son frère, dans une maison battue par les vents sur un promontoire rocheux de la côte irlandaise, vit dans le monde virtuel d'Internet, entouré d'ordinateurs sur lesquels défilent toutes sortes de cartes météorologiques ou gé [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : directrice de l'association Les Amis du roi des Aulnes, traductrice

Classification

Pour citer l’article

Nicole BARY, « LA MONTAGNE VOLANTE (C. Ransmayr) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/la-montagne-volante/